Ventura : « Je suis devenu le bouc émissaire de tous les maux du football italien »

Par Anthony Maiorano publié le 28 Mai 2018
Crédits

Il s’était fait discret depuis l’élimination subie aux barrages aux dépens de la Suède. Convié à l’émission « Che tempo che fa » sur Rai 1, l’ancien sélectionneur Giampiero Ventura est revenu sur cette période traumatisante.

« Nous étions arrivés au match face à l’Espagne avec des résultats plutôt corrects tout en étant invaincus. Suite à cette défaite sans appel, la Nazionale a dû faire face à une violence verbale inouïe. Ma démission était fortement réclamée et j’avais de surcroît perdu toute crédibilité. A l’interne, le projet initial faisait état de la présence de Marcello Lippi comme directeur technique. Rôle que j’ai finalement dû assumer en plus de celui de sélectionneur, avant qu’Ulivieri soit nommé. Preuve d’un manque indéniable de clarté envers moi de la part de la Fédération. »

Et de poursuivre, sur fond de révélations.

« Après la rencontre face à la Macédoine, j’avais présenté ma démission mais elle avait été refusée et ce malgré un climat tendu. Si nous nous étions qualifiés pour le Mondial, j’avais déjà décidé de laisser ma place à quelqu’un d’autre pour mener à bien l’expédition russe. J’ai attendu quelques jours avant de plier bagage suite au fiasco des barrages car j’avais le sentiment de ne pas être l’unique responsable. Je suis devenu le bouc émissaire de tous les maux du football italien. Cette souffrance restera à jamais ancrée en moi. »

Source : tuttomercatoweb.com



Avatar

Anthony Maiorano

Rédacteur



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio

Recevez chaque jour à midi un email avec nos meilleures actualités. (Service gratuit)

Inscription effectuée ! Vous aller recevoir un email et vous devez impérativement confirmer votre inscription.