Trois notions à retenir avec l’arrivée de Giampaolo au Torino

Par Simon Cailloux publié le 24 Août 2020

C’est acté, Marco Giampaolo remplace Moreno Longo sur le banc du Torino. Le défi qui attend l’ex-coach de la Sampdoria et du Milan AC n’est pas simple, puisque les Granata sortent d’une saison cauchemar. Toutefois, sa nomination pourrait bien apporter un vrai vent de fraîcheur sur l’ensemble du club. Analyse.

Place au jeu ?

Depuis quelques années, le Torino s’appuyait sur un style compact, générée par une assise défensive construite sur une défense à 3. Même si le Toro n’était pas attentiste, ne cherchant pas seulement les contres, il était néanmoins clair que le jeu proposé par le club piémontais se composait de principes simples.

Avec l’arrivée de Giampaolo, il y a fort à parier que le style turinois va fondamentalement changer. Cela commence avec le schéma tactique, puisque que le 3-5-2 (ou 3-4-3) devrait laisser place au 4-3-1-2 dont le natif de Bellizona est adepte.

Dans l’animation, on peut également s’attendre à un milieu moins fourni, mais beaucoup plus entreprenant. Le jeu devrait ainsi moins passer sur les côtés qu’actuellement, grâce à l’ajout d’un numéro 10 capable de jouer entre les lignes et créer du décalage.

Le principal avantage de ce changement pourrait bénéficier à Belotti (si le capitaine reste), puisque ce dernier ne devrait plus couvrir une aussi grande zone (le jeu introduit par Mazzarri avait pour conséquence de faire décrocher Il Gallo) qu’auparavant.

De la possession, une nouvelle défense et une animation plus équilibrée, voilà les trois points que l’on peut attendre la saison prochaine.

Besoin de patience…

Cependant, si le jeu du Torino ressemble à ce qui est décrit plus haut, cela constituerait un vrai bouleversement. Il faut donc s’attendre à ce que la mayonnaise mette du temps à prendre. En effet, imposer de tels principes de jeu nécessite une certaine adaptation, et donc du temps.

Le changement de défense rend d’ailleurs la tâche plus difficile, puisqu’il va falloir trouver une charnière complémentaire. Si la paire Izzo-Nkoulou est la première à venir en tête, rien ne garantie que les deux trouveront l’harmonie espérée. Pour Bremer, son manque de technique limite son association, mais ses capacités physiques peuvent être un énorme atout.

Côté offensif, le changement sera moins flagrant, étant donnée que système actuel place les attaquants dans la même disposition. Le placement (plus haut, avec une zone de couverture restreinte) sera un axe de travail à coup sûr. Mais la tâche s’annonce moins herculéenne que derrière.

Il faudra également être patient sur l’aspect collectif,  vu que les joueurs doivent recréer des automatismes et comprendre leurs rôles dans une nouvelle animation. Enfin, Giampaolo risque de se heurter à des éléments incompatibles à son système, ce qui limiterait l’évolution du jeu piémontais.

…et de profils adaptés !

Pour remédier à cela, il va falloir recruter intelligemment. On le sait, les finances du Torino sont fragiles, ce qui limite les dépenses. À Davide Vagnati, donc, de trouver les bons profils, capables d’apporter du jeu, à des prix raisonnables.

On sait déjà que Ricardo Rodriguez viendra compléter l’effectif la saison prochaine. Sa venue pourrait permettre à Cristian Ansaldi de migrer vers le milieu de terrain, qui manque cruellement de création. Il pourrait être associé à une autre recrue : Karol Linetty. Le joueur de la Sampdoria devrait s’engager avec le club dans les prochaines heures, et retrouverait son ancien entraîneur. Une donnée importante, qui pourrait faciliter l’adaptation de l’entre-jeu au style Giampaolo.

Pour le poste de latéral droit, la principale faiblesse, il y a également besoin de mouvement. Lorenzo De Silvestri sort d’une saison très compliquée, et un départ est à envisager. Quant à Ola Aina, ses lacunes défensives pourraient laisser Marco Giampaolo dubitatif. Mais d’un autre côté, son apport offensif n’est pas à négliger. Bonne nouvelle, le Torino semble avoir trouvé le successeur de De Silvestri, avec le recrutement de Mergim Vojvoda. Auteur d’une excellente saison avec le Standard, le joueur kosovare offrirait aux Granata une alternative polyvalente en défense (latéral ou défenseur central), mais surtout une solution plus défensive pour le flanc droit.

Si ces arrivées sont un bon signe, le travail reste énorme. Nominer Marco Giampaolo peut s’avérer très intéressant. Mais il s’agit véritablement d’un travail à moyen-long terme, où des hauts puis des bas peuvent s’enchaîner, avant de trouver le bon équilibre. Mais si le travail est concluant, il pourrait permettre au Torino de retrouver la première partie de tableau, voire plus.

Simon Cailloux

Rédacteur



Lire aussi