Tour d’horizon des 20 entraîneurs de Serie A

Par Gilbert Simonutti publié le 10 Sep 2020

Avec une intersaison tronquée, les 20 clubs de Serie A ont vite trouvé les entraîneurs qui doivent les conduire vers le succès. Les 20 du départ ne seront très certainement pas ceux de l’arrivé mais chacun espère réussir la saison parfaite. Petit tour d’horizon des 20 coachs de l’élite.

Cagliari, Parma et Torino misent sur le beau-jeu

Le peu de temps à la disposition des présidents de clubs pour choisir les entraîneurs de l’exercice 2020-21 n’aura pas donné lieu à un véritable chamboulement ni à un changement de tendance par rapport aux saisons précédentes. 15 clubs ont gardé leur coach et 5 ont changé. La moyenne de 6 changements par intersaison des dernières années est donc plus ou moins respectée. Parmi les changements, le plus bankable est celui sur le banc des champions d’Italie. Exit un Maurizio Sarri qui n’était pas dans son monde et place à Andrea Pirlo, néophyte au poste mais avec un palmarès qui n’a rien à envier aux joueurs qu’il dirigera. La Juve prend un risque si Pirlo est le bon, ça peut marcher, le talent n’ayant pas besoin d’expérience pour se révéler. Un changement dans le signe du jeu comme ceux du Torino avec Giampaolo, du Cagliari avec Di Francesco et du Parma avec Liverani. Une tendance, celle des Giochisti qui se confirme en Serie A. Le dernier changement concerne l’arrivé de Rolando Maran, entraîneur sérieux, au Genoa, l’un des bancs les plus instables du Calcio.

Fonseca attendu au tournant

A ces 5 changements s’ajoutent les 15 maintiens en poste. Conte a finalement choisi de continuer la bataille à l’Inter en espérant détrôner la Juve. Tous les espoirs sont permis pour l’ancien sélectionneur de la Nazionale. S’ils sont restés vu leurs bons résultats, Simone Inzaghi et Rino Gattuso devront très prochainement discuter de leur avenir avec Lotito et De Laurentis ce qui pourrait remettre en cause leurs permanences à la Lazio et au Napoli. Liquidé virtuellement avant l’heure en février, Stefano Pioli est toujours installé au Milan AC et il se retrouve même en position de force après les excellents résultats des Rossoneri depuis le lockdown. Paulo Fonseca est toujours à l’AS Roma mais est attendu au tournant par les nouveaux dirigeants. L’erreur n’est plus permise pour le Portugais. Dans leur 352 habituel, Gasperini et Juric continueront leur bon travail à l’Atalanta et à l’Hellas mais attention aux embûches. De Zerbi aura lui toute latitude à Sassuolo pour élaborer un jeu encore plus plaisant que la saison passée alors que Iachini devra amalgamer la nouvelle Fiorentina de Rocco Commisso. Si l’Udinese et la Samp chercheront un peu de stabilité et de tranquillité avec Gotti et Ranieri, Mihajlovic pourra de nouveau se consacrer à 101 % au Bologna après avoir vaincu leucémie et Covid. Quant aux promus, ils essayeront d’épater leur monde. Filippo Inzaghi aura les moyens de ses ambitions à Benevento alors que Stroppa et Italiano, deux anciens excellents milieux de terrain, devront démontrer qu’ils sont en mesure de devenir de très bons entraîneurs de Serie A après l’avoir été en Serie B.

L’avenir nous dira que parmi ces 20 entraîneurs deviendra coach de l’année en mai 2021 mais le temps permettra aussi de répondre aux nombreuses questions d’avant saison. Pirlo réussira-t-il à la Juve ? Conte détrônera-t-il cette même Vieille Dame ? Qui sera le coach révélation ? Et qui sera le premier à se faire virer ? Le terrain sera, comme toujours, le seul juge de paix pour ces 20 acteurs essentiels de la nouvelle Serie A. Bon travail et bon courage à eux.

Gilbert Simonutti

Rédacteur



Lire aussi