Torino : Moreno Longo, retour sur les débuts de son chantier

Par Valentin Feuillette publié le 24 Fév 2020
moreno

Voilà maintenant deux semaines que Moreno Longo a remplacé Walter Mazzarri sur le banc du Torino. En pleine crise profonde, le Torino se doit de guérir rapidement ses maux avant que le virus de la relégation envahisse le Piémont. Zoom sur cet immense chantier sur lequel doivent faire face Longo et son staff.

Renouer des liens forts avec les tifosi

Ce n’est un secret pour personne, en Italie et surtout au sein d’une équipe historique comme le Torino, les tifosi représentent l’élément le plus important du club. Depuis 2005, le président Urbano Cairo tente de construire une sorte d’identité familiale entre les joueurs et les supporteurs à l’image du capitaine emblématique et adulé Andrea Belotti (très proche des tifosi) ou encore des commémorations annuelles pour rendre hommage aux victimes du drame du Superga. Alors dès son arrivée, Moreno Longo a pris la décision d’ouvrir les séances d’entraînement au public afin de calmer les ardeurs des tifosi en colère. En effet, depuis de nombreuses semaines, ils n’hésitaient pas à afficher fièrement de vives banderoles anti-Mazzarri et anti-Cairo dans les tribunes. Sa première mission était claire : éteignons le feu avant de panser les blessures.

Trouver des solutions sur une base similaire

Mais comment sauver une équipe de la noyade à la fin du mois de février ? L’idée actuelle que vise Moreno Longo est simple : il va falloir compter sur les mêmes cadres que Mazzarri dans un système plus ou moins similaire. Cependant, les solutions se trouveront dans la communication, les causeries, l’entente, la préparation mentale et toutes ces petites choses permettant de remodeler le groupe. Il faut que l’équipe se resserre les coudes autour de nouvelles méthodes basées sur le travail laissé par le staff de Mazzarri. Impossible de changer diamétralement le jeu de l’équipe en pleine de saison. Rappelons que ce groupe a été capable de se hisser en zone européenne la saison passée : on sait de quoi les Granata sont capables mais il faut retrouver cette solidité défensive et cette cohésion du bloc au milieu. Cela va demander un rythme et un temps d’adaptation mais c’est possible et il faut y croire pour éviter le drame.

Eviter la Serie B tant bien que mal

A l’heure actuelle, le Torino reste sur huit défaites consécutives et les objectifs européens ne sont plus qu’un doux rêve passé. Désormais l’heure est arrivée de trouver la voie de la guérison afin de rester en Serie A. En effet, cela peut paraître étrange de parler en ces termes mais les Granata sont aujourd’hui classés 14ème à seulement cinq points de la zone de relégation où se retrouve le Genoa positionné à la 18ème place. Par ailleurs, le Torino est l’équipe avec la pire série de défaites en cours du championnat. La peur de descendre en Serie B plane donc depuis plusieurs semaines à Turin. Est-ce trop demander de viser le maintien en première division ? Après tant de déceptions cette année, il faut revoir les attentes à la baisse. Maintenant, le Torino en est là : c’est triste mais c’est la réalité. Il y a six mois cette équipe se battait en barrages de l’Europa League et aujourd’hui, cette même équipe se bat pour rester dans les hautes sphères du football italien. Il faudra du courage à Moreno Longo pour remettre son équipe sur de bonnes rails.

Valentin Feuillette



Lire aussi