Top 5 : Les Oriundi ayant porté le maillot de la Nazionale

Par Gilbert Simonutti publié le 19 Juin 2016

Italie-Nazionale

5ème : JULIO LIBONATTI

Premier « non-italien » a avoir porté le maillot azzurro, Julio Libonatti a disputé 18 matchs en inscrivant 15 buts avec la Nazionale entre 1926 et 1932. Fils d’immigrés italiens en Argentine, il revient dans le pays de ses aïeux en 1925. Il fait le bonheur du Torino durant neuf saison en marquant buts sur buts (150 au total) et en participant activement au double titre de champion (le premier fut révoqué par la suite) des Granata en 1927 et 1928. A jamais le premier le 28 octobre 1926 contre la Tchécoslovaquie.

4ème : OMAR SIVORI

Arrivé en Italie en 1957, celui qui était surnommé El Cabezon joua pour la Juventus et le Napoli. Ballon d’Or en 1961, il dispute son premier match avec l’Italie la même année. Il participe à la coupe du Monde 62 au Chili où la Nazionale se fait éliminer dès le premier tour. La faute de cette déroute fut donnée aux nombreux oriundi composant la sélection et sa carrière internationale s’arrêta là. 9 petits matchs pour ce petit-fils d’immigrés mais tout de même 8 buts dont 4 en un seul match contre Israël.

3ème : LUIS MONTI

Ce solide milieu de terrain arrive à la Juventus en 1931 avec le statut de star. Il y remporte quatre scudetti en devenant l’une des pièces maitresses du qunquennio d’oro des Bianconeri. Ses origines italiennes lui permettent de jouer avec la Squadra Azzurra à partir de décembre 1932. Il y disputera 18 rencontres (1 but) et deviendra champion du Monde en 1934. Il est d’ailleurs à ce jour le seul et unique footballeur a avoir joué une finale de coupe du Monde avec deux pays différents (Argentine en 1930).

2ème : RAIMUNDO ORSI

Ailier gauche vif et rapide, Orsi ne reste que 7 ans en Italie. Le temps d’y remporter 5 scudetti consécutifs avec la Juve et de disputer 35 matchs (13 buts) avec l’Italie. Il devient lui aussi champion du Monde en 1934 en inscrivant 3 buts lors du tournoi. 2 en huitième de finale contre les États-Unis et un en finale contre la Tchécoslovaquie, celui de l’égalisation à 1-1 avant le but décisif de Schiavo.

1er : MAURO GERMAN CAMORANESI

Ignoré par la sélection argentine, Camoranesi est naturalisé italien en 2002. Giovanni Trapattoni le convoque pour la première fois en février 2003 contre le Portugal. Cela faisait 40 ans qu’un oriundo ne jouait pas avec l’Italie. Convoqué pour l’Euro 2004, il devient un rouage essentiel de l’Italie championne du Monde en 2006. Il participera également à l’euro 2008 avec Donadoni et à la Coupe du Monde 2010, encore avec Lippi. Au total, il disputera 55 matchs avec la Nazionale en inscrivant 4 buts. Camoranesi est l’Oriundo avec le plus de sélections en équipe nationale.

Gilbert Simonutti

Rédacteur



Lire aussi