TOP 5 : les victoires du Milan AC dans le Derby de la Madonnina depuis 2000

Par Julien Camarda publié le 19 Juin 2020

Milan, ville de Lombardie, située dans le Nord de l’Italie abrite l’un des derbys italiens les plus prestigieux qui oppose deux équipes phares de la Serie A: le Milan AC et l’Inter. Le Derby de la Madonnina tient son nom de la Madone dorée qui se trouve en haut de la cathédrale de Milan, le Duomo. D’ailleurs, les confrontations entre « cugini » animent la ville et partout dans le monde les matchs sont retransmis. Focus sur la seule ville européenne qui compte deux vainqueurs différents de la Champions League. Calciomio vous propose aujourd’hui un top 5 des victoires Rossoneri dans le derby depuis 2000.

5ème : Milan AC 3-0 Inter (22ème journée de Serie A 2015/2016)

Pour ce 216ème derby de l’histoire, les Milanais de Sinisa Mihajlovic affrontent les Interistes de Roberto Mancini. Les premiers à tenter sont les Nerazzurri mais Donnarumma ne se laisse pas impressionner. Âgé d’à peine 16ans, il joue ce soir-là son premier derby. C’est le Milan AC qui ouvre le score par l’intermédiaire d’Alex, 1-0. En seconde période, Mancini est renvoyé de son banc de touche par l’arbitre et l’Inter va s’effondrer. Le penalty accordé à Icardi est manqué, c’est le tournant du match. Derrière, les Rossoneri sont intransigeants et doublent la mise grâce à Bacca. Le point final de cette rencontre est le troisième but milanais par Niang, 3-0.

4ème : Inter 2-4 Milan AC (8ème journée de Serie A 2001/2002)

Dans ce derby, c’est l’Inter qui ouvre le score par l’intermédiaire de Ventola. Le Milan AC n’y est pas et en seconde période, Fatih Terim remplace Albertini par Contra. Le coach milanais en profite également pour ajuster sa tactique. A l’heure de jeu, Rui Costa dépose le ballon sur la tête de Shevchenko qui remet les deux équipes à égalité. Trois minutes plus tard, le Milan AC joue un coup-franc rapidement et le nouvel entrant, Contra, bat Toldo d’une frappe puissante du gauche. Puis, le Roumain adresse un centre précis pour Inzaghi qui ne tremble pas, 1-3. Shevchenko, « l’uomo derby », s’offre un doublé et scelle la victoire des Rossoneri. La réduction au score de Kallon dans le temps additionnel, 2-4, est anecdotique.

3ème : Milan AC 3-2 Inter (22ème journée de Serie A 2003/2004)

Cette rencontre commence fort. Dès le quart d’heure de jeu, ce sont les Nerazzurri qui prennent l’avantage grâce à un corner direct de Stankovic. L’Inter va frapper une seconde fois peu avant la mi-temps. A nouveau, le Serbe au corner, cette fois Dida repousse du poing sur Cristiano Zanetti à l’entrée de la surface. Sa frappe est déviée par un Rossoneri et prend le gardien brésilien à contre-pied, 0-2. L’Inter pense avoir fait le plus dur mais il n’en est rien. Au retour des vestiaires, Tomasson profite d’un ballon relâché par Toldo pour réduire l’écart. Sur l’action suivante, Kakà place une frappe imparable pour l’égalisation. En fin de match, l’ancien nerazzurro Seedorf inscrit le dernier but de la rencontre qui permet une remontada et scelle la victoire du Milan AC, 3-2. Cette saison là, les Rossoneri remportent la Serie A.

2ème : Inter 0-3 Milan AC (Quarts de finale retour Champions League 2004/2005)

Après la double confrontation en demi-finale de Champions League en 2002/2003, les deux équipes milanaises se retrouvent en quarts de finale de l’édition 2004/2005. Les Rossoneri remportent le match aller 2-0. Place au match retour. La tension est palpable et dès le début du match, Materazzi s’accroche avec Shevchenko. A la demi-heure de jeu, l’Ukrainien trouve la faille d’une frappe du gauche. L’Inter de Mancini est en mauvaise posture et tente de revenir par l’intermédiaire de Martins mais Dida repousse sur son poteau. A vingt minutes du terme de la rencontre, Cambiasso pense égaliser sur corner mais le but est refusé par M. Merk pour une faute de Cruz sur Dida. Le match dégénère et le portier brésilien, placé sous la Curva Nord, essuie une pluie de projectiles. Il est touché par un fumigène et la rencontre est arrêtée. Après plusieurs minutes d’interruption, Abbiati remplace Dida et le match reprend. La reprise est de courte durée, les fumigènes continuent d’arriver sur le terrain et le corps arbitral décide de stopper définitivement la rencontre. Ce soir-là, le Milan AC d’Ancelotti se qualifie pour les demi-finales de Champions League mais l’image du football italien en prend un coup.

1er : Inter 0-6 Milan AC (30ème journée de Serie A 2000/2001)

11 mai 2001, c’est la date à retenir pour les tifosi du Milan AC. Ce jour-là, l’Inter de Marco Tardelli se présente en 3-5-2. De l’autre côté, Mauro Tassotti aligne un 4-4-2. Les Rossoneri prennent rapidement les devants grâce à Comandini d’un tir du pied gauche. Quelques minutes plus tard, l’Italien double la mise. Dès la reprise, d’un coup-franc direct, Giunti permet au Milan AC de mener 0-3. En l’espace de cinq minutes, Shevchenko inscrit un doublé pour tuer définitivement la rencontre 0-5. En fin de match, après trois passes décisives, Serginho ajoute son but. Score final 0-6. Humiliation du côté Nerazzurri, festival offensif pour les Rossoneri qui détiennent la plus grande victoire dans l’histoire du derby.

A lire aussi

TOP 5 : les victoires de l’Inter dans le Derby de la Madonnina depuis 2000

Julien Camarda

Rédacteur



Lire aussi