Top 5 : Les plus beaux buts de Ronaldo face aux équipes italiennes

Par Joseph Cocilovo publié le 19 Juil 2018

5ème : Le mur s’effrite, CR7 en profite

Champions League 2010/11, le Real Madrid et le Milan AC s’affrontent au Bernabeu pour le troisième match de la phase de Poule. Les madrilènes sont en tête du groupe avec 6 points, devançant leur adversaire du soir de 2 points. L’enjeu du match est important, puisque les deux clubs sont sous la menace de l’Ajax. Le Real va vite prendre le match à son compte, puisqu’à la 13ème minute, suite à une faute de Pato sur Xabi Alonso, Cristiano Ronaldo hérite d’un coup franc très dangereux à 18 mètres du but d’Amelia. Le Portugais décide de frapper en force du côté du mur, et celui-ci va totalement se disloquer, et le ballon va passer entre Ibrahimovic et Seedorf, ne laissant aucune chance au pauvre Amelia. Le Real l’emportera finalement 2-0, et prendra le large dans ce groupe G.

4ème : Une tête rageuse pour refroidir l’Olimpico

L’AS Roma retrouve sur sa route, en 8ème de finale de Champions League, Manchester United. L’année passée, les romains avaient sans doute vécu le pire match de leur histoire, s’inclinant sur un phénoménal 7-1 à Old Trafford. Il était donc inconcevable pour eux de revivre la même soirée. Pourtant, et même si le score sera moins lourd (2-0) il n’y aura pas de quoi jubiler de ces retrouvailles. C’est à la 39ème minute que Ronaldo ouvrira le score. Sur un centre plutôt anodin de Paul Scholes, CR7 arrive, totalement lancé, déblaye tout sur son passage et expédie le ballon au fond des filets. Il sera sonné après son but mais reprendra rapidement sa place. Rooney marquera le second but, et Manchester filera en quart après un match retour pauvre en spectacle.

3ème : Un but en finale, ce n’est jamais banal

La Juventus se présente en finle de cette Champions League 2016/2017 avec un statut de muraille imprenable. Elle n’a encaissé qu’un seul but depuis les 8ème, et face à la super attaque du Real Madrid, il faudra faire encore mieux. Et après 15 minutes de haute intensité, et un match plutôt équilibré, le couperet tombe. La Juventus attaque mais perd le ballon, Benzema engage la contre-attaque, passe la balle à Ronaldo, qui amorce un-deux avec Carvajal qui lui remet le ballon aux 16 mètres. CR7 ne réfléchit pas et frappe instantanément. Le ballon sera légèrement dévié par Bonucci, mais tout cela suffira à tromper Gigi Buffon et à lancer le Real vers un deuxième sacre consécutif. Le Portugais s’offrira même le luxe d’inscrire un doublé dans cette finale.

2ème : Un sprint, un dribble et un missile, la panoplie complète

8ème de finale de Champions League. La Roma, toujours malchanceuse au tirage à ce stade de la compétition, affronte le Real Madrid. A l’aller, à l’Olimpico, pendant 60 minutes, les romains tiennent la dragée haute, et mettent en réelle difficulté les madrilènes. Mais sur une sortie de balle plutôt anodine, Marcelo va lancer Ronaldo dans la profondeur. Le portugais va d’abord prendre de vitesse Florenzi, avant de le prendre à contre-pied avec un dribble dont il a le secret. Le but est ouvert, et CR7 déclenche une frappe enveloppée qui sera légèrement déviée par le malheureux Florenzi. La balle va aller se loger dans la lucarne, ne laissant aucune chance au gardien romain.

1er : Un chef-d’œuvre pour un moment de respect intemporel

Evidemment, comment ne pas parler de « ce » but-là ? Il a fait le tour de la planète, et ne sera sûrement pas loin d’être le but de cette année 2018. Un retourné magnifique, parfait, qui ne laissera pas l’ombre d’une chance à Buffon et sa défense. Mais ce qui donne à ce geste de pure classe une dimension particulière, c’est toute l’ambiance qu’il y a autour. Déjà, il s’agit d’un quart de finale entre deux équipes qui cultivent leur rivalité depuis des décennies. Ensuite, le match se déroule au Juventus Stadium, c’est donc un but à l’extérieur et non pas devant ses supporters. Mais par-dessus tout, c’est l’histoire d’amour qui est née ce jour-là entre Ronaldo et les tifosi de la Juve. La réaction des supporters, qui vont se lever et applaudir CR7 pour son but phénoménal, alors même que les turinois sont menés 2-0 chez eux, est une marque de respect que Ronaldo a qualifié lui-même comme l’un des plus beaux moments de sa carrière. 3 minutes hors du temps que le football n’oubliera pas de sitôt.

Joseph Cocilovo

Rédacteur



Lire aussi