Top 5 : les enseignements de la 36ème journée

Par Leo Carta publié le 03 Mai 2016

Serie A

5ème : Ça devient chaud pour Frosinone…

Les canarini repartent de San Siro avec un petit point et beaucoup de regrets. Longtemps devant au tableau des scores, ils se sont fait rejoindre par les rossoneri en toute fin de match, noyant un peu plus les espoirs de maintien. Car devant, le Palermo n’a pas tremblé face à la Sampodoria (2-0) et recolle Carpi qui reste planté à 35 points après sa défaite contre la Juve. Ca devient terriblement dur pour Frosinone qui est aujourd’hui à quatre points du premier non relégable et devra accueillir Sassuolo dimanche prochain. Et obligatoirement l’emporter pour continuer à espérer.

4ème : Totti. Encore. Toujours.

60ème minute de jeu. Perrotti laisse sa place à Totti. Cinq minutes plus tard, Pavoletti plante et permet au Genoa de reprendre le large. Sauf que Francesco est sur la pelouse et entend bien le faire savoir. 76ème, Dzemaili fait faute sur le capitaine romain aux abords de la surface. Totti ne se fait pas prier. De Rossi lui décale le ballon, le numéro 10 s’occupe du reste. Boulet de canon à en arracher les filets. Pouce aux lèvres, doigt levé. Pendant quelques heures la Roma était seconde du championnat.

3ème : Higuain. Encore. Toujours. (bis)

Sauf qu’à Naples, quand ça va pas, y a Higuain. L’Argentin a réalisé un doublé qui permet aux partenopei de reprendre leur place de dauphins et de gérer la fougue romaine en attendant le déplacement compliqué à Turin ce week-end. Avec les deux pions du soir, Gonzalo a dépassé Meazza (1929-1930) et Luca Toni (2005-2006), ayant tous deux atteint la barre des 31 buts en une saison. Le record absolu de Nordhal (35 buts en 1949-1950) n’est plus très loin. Restent deux matchs pour écrire l’histoire.

2ème : La bataille pour la 6ème place fait rage !

Trois équipes se disputent la dernière place qualificative pour l’Europe (qui s’active, rappelons-le, en cas de victoire de la Juve en Coppa Italia) : Sassuolo, la Lazio et le Milan AC. Pour les hommes de Di Francesco, ces dernières journées sont comme une descente à vélo. Ça roule tranquillement, on place quelques coups de pédale pour redonner du pep’s et on reste bien concentrés. Car les neroverdi sont maintenant 6èmes et sont maîtres de leur destin. La Lazio revient en embuscade après sa victoire contre l’Inter et met la pression sur le Milan. Ça va être chaud jusqu’au bout !

1er : Les milanaises dans le dur

Les deux équipes de Milan traversent un moment compliqué. Et c’est peu dire. L’Inter, avec cette défaite contre la Lazio, dit mathématiquement au revoir à la Champions League. Et ce pour la cinquième année consécutive. Les hommes de Mancini terminent la saison sur le faux rythme qui les a distingués en 2016. Pire, ils mettent en péril leur 4ème place et devront faire attention à la Fiorentina sur les deux prochaines journées. Le Milan AC connaît de son côté une fin de saison chaotique. La situation du club comme du staff est terriblement bancale. On vit peut-être là les derniers soupirs de l’ère Berlusconi. Reste la Coppa, à aller chercher. Pour finir en trophée.

Leo Carta

Rédacteur Juventus



Lire aussi