Top 5 : Les éliminations prématurées de l’Inter en Champions League

Par Nadhem Korbi publié le 16 Déc 2019

L’Inter avait son destin entre les mains. La victoire contre une équipe de Barcelone, largement remaniée, offrait aux Nerazzurri le ticket des 1/8ème de finale de la Champions League. Malheureusement, l’aventure s’est mal terminée et la défaite face aux Espagnols a été fatale. L’Inter quitte donc la compétition dès le 1er tour. Une élimination amère certes mais ce n’était pas une première. Durant toute son histoire en C1, le club lombard a vécu quelques déroutes pareilles. Voyons de plus près les éliminations les plus étranges de l’Inter en Champions League.

5ème : 1989-90 : Sortie d’entrée

9 ans que les Nerazzurri attendent ce moment. 9 ans depuis leur dernière participation dans la Coupe des Clubs Champions. L’Inter vient de réaliser un exercice époustouflant en Serie A conclu avec le titre de champion de devant le Napoli de Maradona. Fort de la présence de son trio Brehme, Matthaus et Klinsmann, le club italien pensait avoir les ressources nécessaires pour jouer les premiers rôles sur la scène continentale. En 16èmes, l’adversaire s’appelle Malmö, le champion de Suède. L’Inter perd, à la surprise générale, 1-0 à l’aller. Toutefois, la déception est encore plus grande au retour. 1-1 au Meazza. L’Inter ne verra plus la C1 pendant…9 ans.

4ème : 2000-01: Même pas la phase des poules

Pour obtenir le ticket de participation à cette Champions League, l’Inter a dû battre Parma dans un match d’appui. Les 2 clubs ayant terminé le championnat à la 4ème place avec le même nombre de points. Quelques mois plus tard, les joueurs ont dilapidé cet effort. Et c’était encore une fois face à un adversaire suédois. Au 3ème tour préliminaire, l’Inter a perdu le match aller 1-0 contre Helsingborgs. Un nom que les tifosi nerazzurri n’oublieront jamais puisque ce même adversaire a pu arracher le nul vierge 2 semaines plus tard à Milan, avec à la clé un penalty raté de Recoba à la 90ème.

3ème : 2003-04: Un excellent début mais…

0-3 face à Arsenal à Highbury puis 2-1 contre le Dynamo Kiev au Meazza. 6 points en 2 journées pour l’Inter qui réalise un début de campagne parfait sur la scène européenne. Néanmoins, la donne change lors de la phase retour. 2 matchs nuls et une défaite historique face à Arsenal 1-5 en Italie. L’Inter se trouve dos au mur et se classe 3ème de son groupe derrière les Gunners et le Lokomotiv Moscou. Elle quitte la compétition par la plus petite des portes.

2ème : 2010-11: Personne ne l’a vu venir

Cette année, l’Inter était le tenant du titre. Mourinho n’est plus là et les résultats régressent beaucoup par rapport aux saisons précédentes. Le club lombard arrive toutefois à sauver les meubles en Champions League et réalise un des plus gros exploits de son histoire en éliminant le Bayern Munich dans son antre. L’Inter va croiser le fer avec Schalke 04 en 1/4 de finale et l’occasion semble propice pour rallier le dernier carré. Mais c’est la catastrophe. 2-5 pour les Allemands au Meazza. Le match retour devient une formalité. Une 2ème victoire de Schalke 2-1. Un scénario improbable pour le tenant du titre.

1er : 2018-19: Merci Barcelone

Pour son grand retour en C1 après 7 ans, l’Inter n’était pas vraiment attendue pour jouer les premiers rôles. Encore plus lorsqu’elle tombe dans un groupe difficile avec le Barça, Tottenham et PSV Eindhoven. Les résultats sourient toutefois au club italien qui joue sa qualification lors de la dernière journée. L’équation est simple. Il devait faire un meilleur résultat que Tottenham qui jouait en même temps au Camp Nou. Barcelone remplit son contrat en tenant en échec les Anglais 1-1. C’est malheureusement l’Inter qui rate le coche. Devant 80 milles spectateurs, elle ne fait que 1-1 face au petit poucet du groupe le PSV. Les Nerazzurri sont reversés en Europa League.

Nadhem Korbi

Rédacteur



Lire aussi