Top 5 : les enseignements de la 7ème journée

Par Julien Braidotti publié le 05 Oct 2015

serie-a

5ème : La vieille dame se donne de l’air

2ème but en deux matchs pour Anthony Mounier dès la 5ème minute de jeu qui aura réussi à faire douter la Juve jusqu’à la réduction du score d’un certains Morata qui signe lui son 1er but en Serie A et qui semble revenir au meilleur de sa forme. Un match nettement maîtrisé par les bianconeri malgré le but encaissé où l’on aura pu voir le premier but de Khedira pour sa première titularisation. En revanche, Destro n’a toujours pas marqué sous ses nouvelles couleurs et commence à se placer gentiment dans les bidoni du mois.

4ème : La Fiorentina confirme

Bien aidée par une galette rouge donnée à Paletta suivie d’un penalty transformé par Ilicic dès la 5ème minute de jeu, la Viola n’a laissé aucun espoir aux Lombards. 3-0 score final, l’équipe de Sousa confirme son très bon début de saison et prend les commandes de la Serie A, seule.

3ème : Première défaite pour Sassuolo

Empoli est cette saison l’une des équipes les plus compliquées à pronostiquer. Capable de tenir tête au Napoli, de gagner à Udine mais aussi de perdre à la maison contre l’Atalanta et à Frosinone. A partir de là, comment se douter qu’ils seraient ceux qui infligeraient la première défaite de la saison aux neroverdi? Prochaine étape, faire tomber la Roma chez elle.

2ème : Sannino et ça repart

Castori limogé suite à la défaite de trop face à la Roma le weekend dernier, c’est Sannino qui reprend les commandes de Carpi en milieu de semaine et quelle entrée en matière! On savait qu’un changement de coach pouvait redonner du « peps » à un groupe en plein doute mais de là à battre l’une des équipes les plus en forme de ce début de saison… il y a un pas que peu d’entre vous ont dû franchir en pariant cette semaine! Les nouveaux promus signent ainsi leur première victoire de la saison et de son histoire en Serie A et sortent de la zone rouge par la même occasion. Carpi diem.

1er : San Siro de nouveau assiégé

Après avoir été spectateur de la correction infligée par la Fiorentina face à l’Inter la semaine dernière, San Siro a de nouveau été le théâtre des cauchemars hier soir mais cette fois, c’était au tour des cousins Milanais de subir les assauts de leurs invités. Dominé dans tous les compartiments du jeu, le Milan n’a pratiquement jamais existé face à un Napoli de gala. Des rossoneri coulés en défense et asphyxiés en attaque, Mihajlovic sur son banc semblait impuissant et sans solutions. Sarri de son côté semble avoir trouvé la recette pour faire jouer au mieux cette équipe napolitaine qui en deux semaines, vient de faire tomber deux candidats au scudetto, ni plus ni moins.

Julien Braidotti

Rédacteur Roma



Lire aussi