Top 5 : les enseignements de la 4ème journée

Par Louis De Brondeau publié le 19 Sep 2016
Crédits

Serie A 2016-2017

Sassuolo est présent aussi en championnat

Retour aux affaires nationales pour Sasssuolo. Après leur victoire de prestige face à Bilbao jeudi, les neroverdi ont enchaîné face au Genoa. Une victoire 2-0 qui fait du bien aux hommes de Di Francesco qui avaient cruellement besoin de points suite à leur défaite sur tapis vert contre Pescara. Avec un Berardi toujours blessé, Politano et Defrel (élu homme du match pour la deuxième fois en une semaine) se sont chargés de mettre Sassuolo sur les bons rails et d’enregistrer leur deuxième victoire en championnat.

Milan gagne mais ne convainc pas

A défaut de bien jouer, les rossoneri ont au moins gagné. En ouverture de cette 4ème journée, les milanais ont eu énormément de mal face à une Sampdoria bien en place. Si Luis Muriel a donné quelques frissons aux tifosi, les hommes de Giampaolo n’ont jamais trouvé la faille. Côté milanais un Gigio Donnarmuma en feu a permis de maintenir ses coéquipiers en vie. Et puis comme très souvent la lumière est venue de Carlos Bacca, remplaçant au coup d’envoi, qui permet au Milan d’encaisser trois précieux points. Comme diraient leurs voisins bianconeri « Vincere e l’unica cosa che conta« .

Le Napoli enchaîne

3 victoires sur les 3 dernières journées pour le Napoli depuis leur premier match raté contre Pescara en ouverture. Porté par un Milik en feu, auteur d’un doublé en 30 minutes, les Napolitains sont les nouveaux leaders du championnat avec 10 points. En marquant son sixième but sur ses 5 premiers matchs avec le Napoli, le Polonais fait mieux que Cavani et Higuain. Callejon, auteur de son 50ème but sous les couleurs azzurre règne sur le classement des buteurs de Serie A avec 5 buts. Après seulement 4 journées le Napoli est donc la seule équipe invaincue en championnat. A titre de comparaison, l’année dernière quatre équipes étaient invaincues après la 4ème journée.

Dominer ne suffit pas pour la Roma

L’autre choc du week-end opposait la Roma et la Fiorentina au Stadio Artemio Franchi. La Louve a répondu présente après son match raté face à Plzen en prenant les Florentins à la gorge. Mais après de nombreuses occasions vendangées, les Romains ont été punis par Milan Badelj sur une frappe à l’entrée de la surface. Résultat : 1-0 pour la Viola qui se donne de l’air en championnat avec sa deuxième victoire cette année. La Roma quant à elle enregistre sa première défaite depuis 20 matchs, la deuxième depuis l’arrivée de Luciano Spalletti en janvier dernier.

L’Inter roi d’Italie

Dans le fameux derby d’Italia c’est l’Inter qui est sorti vainqueur. Grâce à deux buts de Perisic et Icardi, les nerazzurri remportent leur premier choc de la saison et rassurent après leur piteuse défaite face à l’Hapoël Beer Sheva. De Boer peut souffler ! Au passage Icardi inscrit le 7ème but de sa carrière face à la Juventus qui devient donc sa victime préférée en Serie A devant Pescara. Les bianconeri qui comptaient sur ce match pour oublier leur déception européenne face au FC Séville repartent de San Siro avec encore plus de doutes.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Gleison Bremer pourrait quitter la Juventus Turin à ce prix

Naples cible Jonathan David

Davide Calabria ouvre la porte à une prolongation de contrat

Antonio Conte formule ses exigences pour signer à Naples

Massimiliano Allegri dans le viseur d’un club italien

Avatar

Louis De Brondeau

Rédacteur



Derniers articles