Top 5 : Les enjeux de la 38ème journée

Par Julien Braidotti publié le 14 Mai 2016

Serie A

 

5ème : Dernière danse

Même si Conte doit déjà avoir une grande partie de sa liste en tête, il est fort probable que des doutes persistent sur certains joueurs. On pense notamment à Pavoletti, Astori, Abate, Belotti, De Rossi, Bernardeschi, Sansone, Vasquez, Berardi et tant d’autres. À eux de se mettre une dernière fois en évidence, afin d’avoir une chance supplémentaire de pouvoir défendre le maillot de la Squadra Azzurra à l’Euro 2016.

4ème : Pour la route

Une dernière victoire pour l’histoire, pour la gloire, histoire de finir en beauté une saison qui avait si mal commencée, et c’est la Sampdoria qui risque d’en faire les frais. La défaite après la gueule de bois, c’était la semaine dernière. Aujourd’hui, au Juventus Stadium devant 45000 tifosi, place aux buts, aux sourires, aux cris, aux photos, aux feux d’artifices, au scudetto. Fino alla fine.

3ème : Il bouge encore

Oui le Milan AC est à l’agonie mais non, il n’est pas mort. Il peut encore sauver quelques meubles en l’emportant face à l’AS Roma et en espérant que son ennemi juré, l’Inter, fasse le travail face à Sassuolo. Avec un tel scénario, peu probable mais néanmoins possible, les Rossoneri reprendraient la 6ème place au dépend des hommes de Di Francesco et seraient certains de pouvoir participer à l’Europa League la saison prochaine. Un scénario qui leur permettrait d’aborder la finale de Coupe d’Italie bien plus sereinement. Dans le cas contraire, il faudra gagner la finale face à la Juventus. Dans le cas contraire, il était temps que la saison se finisse…

2ème : Deuxième main

La dernière occasion pour la Roma de saisir une offre immanquable. Seulement voilà, le club de la capitale a perdu la main depuis longtemps et c’est le Napoli qui tient la corde. Les hommes de Sarri ont déjà une main sur le volant, fenêtre ouverte, cheveux au vent et Ray-ban sur le zen. Il ne reste plus qu’à l’emporter face à Frosinone pour mettre les deux mains sur le volant et passer la 6ème, direction la Champions League sans passer par la case départ. Attention tout de même à l’excès de confiance car la Louve (qui se déplace pour affronter le Milan) est dans le rétro, sur une bonne dynamique et pourrait profiter du moindre écart de conduite.

1er : Il ne peut en rester qu’un

Le Palermo et Carpi sont dans la balance, reste à savoir qui paiera la note. Avantage Palermo qui reçoit dans son antre et qui compte un point d’avance sur Carpi avant ce dernier coup d’envoi. Mais il faudra une victoire pour se mettre à l’abri car en cas de défaite, un match nul suffira à Carpi pour valider le dernier ticket de la saison 2016/2017 en Serie A. Face aux Rosanero se présentent les Gialloblu de Luca Toni, qui ont prouvé la semaine dernière (en gagnant face à la Juventus) qu’ils avaient bien l’intention de jouer le jeu et de profiter de leurs derniers instants en Serie A jusqu’au bout. De leur côté, les Biancorossi n’ont plus le droit à l’erreur et vont devoir vendre chèrement leur peau dans le Frioul, face à une Udinese qui voudra forcément finir sur une bonne note devant son public. Coup d’envoi dimanche à 20h45 pour les deux formations. Les téléphones risquent de vibrer tout autant que les tifosi.

Julien Braidotti

Rédacteur Roma



Lire aussi