Top 5 : les enjeux de la 31ème journée

Par Nicolas Portais publié le 02 Avr 2016

Serie A

5ème : Le Genoa se relève toujours

Mise à part son faux départ en début de saison (3 défaites consécutives) et un gros trou d’air en janvier (5 revers cette fois-ci), le Genoa a toujours réussi à sortir la tête de l’eau après avoir perdu. C’était justement le cas lors de la dernière journée au San Paolo, après avoir pourtant tenu en échec le Napoli un moment. Gasperini a survécu à tous les remous cette année même si ça sent un peu la fin de parcours. L’adversaire du dimanche après-midi (Frosinone), relégable soit dit en passant, ne s’est lui imposé qu’à une seule reprise hors de ses bases. Sale histoire.

4ème : La Juventus (encore) en promenade ?

On peut leur faire dire ce qu’on veut, mais généralement (c’est encore plus vrai ici) les chiffres ne mentent pas. Onze journées de rang que l’Empoli ne gagne plus en championnat. Bien qu’irrégulière depuis le début de saison, la formation de Giampaolo n’est pour l’instant pas trop mal partie dans la course au maintien avec 36 points engrangés jusque-là. Il s’agira cependant de faire les comptes à l’issue de cette journée, puisque la 11ème place du classement pourrait lui être ravie si la Juventus venait, selon toute probabilité, à poursuivre sa marche en avant. À noter comme souvent des absents de marques côté turinois, notamment Bonucci (sorti prématurément avec la Nazionale mardi) et Khedira (suspendu).

3ème : Udinese, gare à toi

Il reste encore une poignée de matchs à l’Udinese pour se mettre à l’abri. Après le nul enregistré face à Sassuolo lors de la 30ème journée pour le retour de De Canio aux commandes, voici venir le big test avec la réception du Napoli, ce dernier ayant toujours la Juventus dans le viseur en haut du classement. Les hommes de Sarri viendront comme sur tous les terrains de la Botte cette année pour prendre les 3 points et faire parler la poudre. Un résultat positif serait bien évidemment encourageant pour les Friuli, mais il s’agit là d’un gros plat de résistance, quand bien même celui-ci est prévu pour le déjeuner dominical.

2ème : Ça se bagarre pour la quatrième place

Plus que jamais, l’Inter et la Fiorentina sont au coude à coude en ce qui concerne la quatrième place du classement. Si l’on pouvait envisager un podium final pour l’Inter à un certain moment de la saison, la Fiorentina a eu son lot de galères et de résultats en dent de scie, alors qu’on a longtemps loué son style de jeu. Des trajectoires un peu similaires, mais sur ces dernières semaines, c’est bel et bien le club d’Erick Thohir qui s’en tire le mieux avec 4 victoires en 6 matchs, en ayant d’ailleurs perdu face aux hommes de Sousa en février. Réception du Torino pour l’Inter et de la Sampdoria pour la Viola, ça pourrait passer pour les deux mais gare à la surprise.

1er : L’éternel Derby

On a déjà évoqué en long, en large et en travers ce que représente l’affrontement au sommet de l’AS Roma et de la Lazio, et l’on continuera à le faire. Programmé à son horaire désormais « habituelle » de 15h, ce 144ème derby voit la Roma arriver dans de meilleures dispositions que son rival, n’ayant plus perdu depuis janvier et cette défaite au Juventus Stadium. La Lazio fait toujours du surplace : 34 buts marqués et 34 buts encaissés jusqu’alors cette saison. Mais on le sait bien, toutes ces données n’ont qu’une importance relative une fois les deux équipes entrées dans l’arène.

Nicolas Portais

Rédacteur Juventus



Lire aussi