Top 5 : Les buts d’Adriano avec l’Inter

Par Giuliano Depasquale publié le 19 Fév 2018
Crédits

5e Inter – Roma 2-3 2005-2006

À la traîne en ce début de championnat, l’AS Roma se déplace à San Siro à l’occasion de la neuvième journée de Serie A. Les Nerazzurri sont complètement dépassés par les Giallorossi et se retrouvent avec trois buts de retard après même pas 50 minutes, à cause de Montella et d’un doublé de Totti. Adriano remplace Zé Maria à la pause, le jeu interista va un peu mieux et l’Imperatore tape même un doublé, dont ce coup franc d’une grande puissance. Ce ne sera cependant pas suffisant pour arracher au moins un point.

4e Inter – Udinese 3-1 2004-2005

L’Inter de Mancini accueille l’Udinese de Spalletti, qui compte des joueurs comme Jankulovski, Muntari, Mauri et évidemment Di Natale. Adriano ne laisse pas le temps à ses adversaires de profiter de l’ambiance de San Siro et tape un doublé en onze minutes. Pour le deuxième, il mène la contre-attaque tout seul…

 

3e Inter – Udinese 3-1 2004-2005

Toujours le même match, mais le premier but inscrit par l’Imperatore après seulement huit minutes est encore plus impressionnant. Un coup franc d’une puissance incroyable qui le caractérise tellement bien. Vraiment pas mal pour un joueur qui était revenu la veille du Brésil où il s’était rendu pour disputer un match avec sa sélection.

 

2e Roma – Inter 0-2 2004-2005

À l’époque où la finale de Coupe d’Italie se jouait encore en deux oppositions, Adriano tuait déjà quasiment tout suspens à l’aller, à l’Olimpico. Vers la demi-heure de jeu, le Brésilien récupère un ballon au niveau des 35 mètres, se retourne, fait quelques pas, lève une fois la tête et lâche une frappe de nulle part qui propulse le cuir à tout allure. Curci s’étend et arrive à le toucher, mais le tir est trop puissant. Même Collina, arbitre du match, a souri devant cette merveille.

 

1er Perugia – Inter 2-3 2003-2004

Il s’agit de la première vraie saison d’Adriano à l’Inter. Son séjour à Parma l’avait bien forgé et il était temps que le petit Brésilien vienne appliquer ce qu’il avait appris. Contre le Perugia de Cosmi, composé de joueurs tels que Ciccio Brienza, Eusebio Di Francesco ou même Ravanelli, l’attaquant de l’Inter rappelle Ronaldo aux supporters de la Beneamata. Du pur Joga Bonito et un doublé qui l’enverra titulaire la saison d’après.

 




🔥 Les sujets chauds du jour :

Luciano Spalletti révèle la hiérarchie pour les tireurs de pénalty avec l’Italie

« J’ai hâte d’affronter l’Italie », Alvaro Morata

« Nous devons être au même niveau que l’Espagne », Giacomo Raspadori

« Scamacca peut être l’avant-centre dont l’Italie a besoin », Cesare Prandelli

Frattesi nomme deux légendes italiennes comme étant des modèles

Avatar

Giuliano Depasquale

Rédacteur



Derniers articles