Tirage des huitièmes de finales de la Champions League : Villarreal, bête noire des clubs italiens (1/2)

Par Pasqualino Petolillo publié le 22 Déc 2021
Crédits

Après avoir hérité du Sporting de Lisbonne dans un premier temps, la Juventus doit finalement en découdre avec le sous-marin jaune du Villarreal. Les Bianconeri sont conscients que l’adversaire espagnol est à prendre au sérieux. Lors des phases de poule de la Champions League, les espagnols ont survolé les bergamasques de la Dea, les envoyant en Europa League. L’occasion de présenter le futur adversaire des bianconeri et son lien avec l’Italie.

Tableau de chasse honorable contre les clubs italiens

Les dernières confrontations penchent en leur faveur : le Torino, Brescia, La Lazio, l’Inter ou le Napoli sont les dernières victimes de l’ogre de la province de Castellon. Sa plus belle fierté reste sans doute la victoire en 2006 contre l’Inter. En quart de finale de la Champions League, le sous-marin jaune éliminent les nerazzurri grâce au but marqué à l’extérieur. À ce jour, ça reste le meilleur résultat du club espagnol avec une qualification en demi-finale de C1.

La dernière victime, en date du 9 décembre dernier, n’est rien d’autre que l’Atalanta. Les conditions climatiques ne permettent pas la tenue de la rencontre. Le match initialement prévu le mercredi est reporté au lendemain. Malheureusement, la Dea sort vaincu de cette rencontre décisive. Les Espagnols, plus efficaces que les bergamasques devant le but, remportent le match 2 buts à 3, envoyant ainsi le club lombard en Europa League.

Selon le coach, Gian Piero Gasperini (avec tout le respect de l’adversaire), la Vieille Dame devrait se qualifier. « Il est évident que le Villarreal est une excellente équipe avec devant un immense Gerard Moreno. C’est un groupe complet et très technique, ce n’est pas un hasard s’ils ont remporté l’Europa League la saison dernière ». Puis avec humour, philosophie et un zeste de patriotisme, il enchaine : « Vous savez, les grandes équipes ne meurent jamais, au printemps nous en reparlerons… »

C’est la première rencontre entre la Juventus et Villarreal dans les compétitions européennes de clubs. La Juventus a affronté 66 fois des équipes espagnoles dans les compétitions de l’UEFA : 25 victoires, 16 nuls et 25 défaites. Même si elle connait un mauvais début de saison en championnat, la Vieille Dame a déjà démontré qu’elle pouvait battre un adversaire de renommée dans les compétitions européennes. La prudence reste de mise.

Record et fierté nationale pour l’étalon italo-américain Giuseppe Rossi

C’est dans le club espagnol que Pepito Rossi nous laisse admirer son répertoire exceptionnel :  qualités techniques raffinées et une mentalité gagnante. Il concrétisera son rêve de goleador accompli en inscrivant 82 buts sur 192 rencontres. A ce jour, il reste le meilleur réalisateur étranger du club. Les supporters ne l’ont pas oublié, lui qui était 3ème au classement des buteurs (derrière Messi et Ronaldo) avant qu’une énième blessure au genou ne vienne compromettre le reste de sa carrière. Il aura écrit une des plus belle page du club espagnol entre 2007 et 2013.

Concrètement, qui faut-il craindre ?

Après ses deux réalisations face à la Dea, le jeune hollandais Arnaut Danjuma a marqué des points. Puis, bien sûr, le buteur local Gerard Moreno vante une carte de visite impressionnante, comme le prouvent les 31 buts réalisés la saison dernière ainsi que son apport lors du dernier Euro. Son bilan de 87 buts en 197 matches lui vaut le titre de recordman absolu du club devant un certain Giuseppe Rossi.

Puis, l’entraineur Unai Emery représente une référence en Europe. Son palmarès est plutôt envieux : vainqueur de quatre Europa League (record absolu) : trois avec Séville et une avec le Villarreal.

Quoiqu’il en soit et à ce stade de la compétition, le « gratin » devient plus relevé. Que l’adversaire soit lusitanien, germanique ou ibérique, le niveau est tout autre qu’en championnat. Avec tout le respect pour notre chère et tant aimée Serie A, l’air de Champions League dégage un tout autre langage, ça joue plus vite et le rythme est plus soutenu. Est-ce la bonne année, les footeux  pourraient-ils commencer à rêver ? A bon entendeur et in bocca al lupo.

A suivre :
1 – Juventus – Villarreal
2 – Liverpool – Inter



Pasqualino Petolillo



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.