Timothy Castagne, changement de côté

Par Nicolas Segura publié le 16 Fév 2019

Il est passé du statut de remplaçant à celui de titulaire en puissance. La plupart du temps sur le banc lors de la première moitié de saison, il aurait pu retrouver un temps de jeu satisfaisant en partant lors du mercato d’hiver. Ce qui aurait été compréhensible en vue de l’Euro 2020. Il avoue avoir réfléchi sur son avenir au mois de janvier, mais Gasperini a refusé toute offre le concernant.

Décisif à gauche

2019 est l’année du repositionnement pour Castagne. Formé comme arrière droit, Castagne a été placé à gauche par Gasperini fin décembre. Buteur, passeur, il s’est révélé à ce poste. Il a marqué par deux fois et a délivré deux passes décisives lors des 5 derniers matchs. Capable de se projeter vers l’avant des deux côtés, sa polyvalence est désormais un atout : « Pour moi peu importe de jouer à gauche ou à droite, du moment que je joue ». Barré par Hans Hateboer sur le côté droit, il a donc été placé de l’autre côté. Étant droitier, jouer sur le côté gauche lui permet de rentrer dans le jeu plus facilement et d’être plus agressif. De cette manière, il a pris la place de Robin Gosens, le gaucher allemand. Gasperini a donc changé son fusil d’épaule en faisant jouer Castagne alors qu’il étant cantonné au banc depuis le début de saison. Il n’hésite pas à se projeter vers l’avant, à tenter sa chance devant le but. Son but face à la Juventus en Coppa est un parfait exemple de son adaptation à un nouveau poste. Il vient presser le défenseur (Cancelo) dans l’axe avant d’ajuster le gardien.

« Le meilleur moment de ma carrière »

« Tim » Castagne l’avoue, il a songé à partir. Approché entre autres par le Celtic Glasgow, un départ lui a semblé « un peu trop facile ». Sa confiance est venue avec le temps : « Je n’ai jamais abandonné, la confiance est fondamentale, confie le Belge, grâce au coach et à mes équipiers, elle a grandi. C’est le meilleur moment de ma carrière et je dois tout donner. » C’est ce qu’il est en train de faire, il est souvent décisif en ce début d’année. Ses buts ont de surcroît été très importants. Il a ouvert le score face à la Juventus en Coppa et a enclenché la remontée face à la Roma en inscrivant le premier but juste avant la mi-temps. Certains clubs commencent à s’intéresser au latéral belge après ses récentes bonnes performances face à des top clubs. De telles prestations lui ont permis d’être élu le joueur du mois de janvier à l’Atalanta. Avec la sélection belge, il est barré par Meunier sur le côté droit, mais son repositionnement pourrait lui ouvrir des portes.

Nicolas Segura



Lire aussi