Theo Hernandez, la flèche milanaise

Par Marco Pacini publié le 25 Nov 2019

Le 6 juillet dernier, Theo Hernandez, s’engageait pour 5 ans avec le Milan AC. Le jeune français de 22 ans, tout droit arrivé d’Espagne n’était pas une valeur sûre pour les milanistes. En effet, l’ex-grand espoir n’a pas su réellement s’intégrer dans un club lors de son épopée espagnole, néanmoins, il a tout de même attiré l’œil de la direction milanaise. Quelques mois après son arrivée, où en est donc Theo ? Le joueur s’est-il inscrit dans le plan de reconstruction du club lombard ?

Une place dans l’équipe.

Hernandez a su se faire un place dans l’effectif milanais, où il a d’ailleurs détrôné de son poste; Ricardo Rodriguez. Pioli, l’entraineur des rossoneri, semble désormais lui attribuer son entière confiance. Pour le moment titulaire quasi-indiscutable, il a apporté un vrai plus à cette équipe en reconstruction.

Le latéral gauche est un réel atout, notamment pour son rendement offensif ; sa capacité à percuter les défenses adverses et à briser les lignes par sa vitesse a mené à la construction d’un jeu moins stéréotypé pour le Milan AC. Si Theo se distingue grandement par sa vitesse, il faut néanmoins noter que sa force physique lui permet de remporter un grand nombre de duels. Sur l’aspect technique, le jeune français propose de bonnes choses, outre sa capacité extraordinaire à rarement perdre le ballon, il permet aussi à son équipe d’attaquer par l’aile gauche en délivrant de sublimes centres. Ce rendement offensif, est d’ailleurs vite concrétisé car il est l’auteur de deux buts cette saison (en 7 matchs).

Sur l’aspect défensif, les choses se compliquent, il n’y a que peu à reprocher au joueur en soi. En revanche, on peut noter que comme Pioli semble avoir acté le rôle très libre et offensif d’Hernandez, la défense milanaise se retrouve souvent à défendre sans lui. Ce fait, n’est pas forcément inquiétant si le schéma imposé par l’entraineur est clair, néanmoins comme nous l’avons vu le week-end dernier, lorsque l’équipe adverse bouleverse son attaque (entrée de Mertens contre le Napoli) si Hernandez ne s’oblige pas à limiter ses assauts, derrière des espaces se forment. C’est pourquoi Hernandez, trouverait parfaitement sa place dans un 3-5-2, en tant que milieu gauche, poste où il pourrait s’exprimer pleinement. Le dernier match, a aussi montré que le Français peut combiner à merveille avec Bonaventura, qui peu à peu retrouve ses marques suite à sa blessure.

Un avenir rouge et noir?

Le joueur natif de Marseille a montré à plusieurs reprises des signes assez positifs envers le club. Sur les réseaux sociaux, il est rare que le joueur ne poste pas une photo où il porte le maillot avant ou après un match. Ses bonnes prestations lui ont apporté la sympathie des tifosi. En clair, le joueur semble s’être intégré au club aussi bien moralement que tactiquement. Il est jeune et à besoin de réaffirmer son statut d’espoir, le club semble pouvoir s’appuyer sur lui pour construire un effectif visant la qualification aux coupes européennes. Sous contrat pour cinq ans, Hernandez peut donc s’appuyer sur le club pour relancer sa carrière.

De plus, ses bonnes prestations au sein du club ne sont pas passées inaperçues, et certains ont même émis l’hypothèse d’un retour de Theo en équipe de France, où il rejoindrait son frère, Lucas. Le terme « retour » étant nécessaire car le jeune joueur avait eu quelques problèmes en sélection avec les espoirs. La saison est encore longue, Hernandez va devoir confirmer son bon début de saison lors des mois à venir.

 

Marco Pacini

Rédacteur pour Calciomio.



Lire aussi