Ternana Calcio, retour en fanfare en Serie B

Par Aurélien Bayard publié le 24 Avr 2021
Crédits

Trois ans après sa dernière saison en Serie B, le Ternana Calcio a officialisé son retour dans l’antichambre de l’élite il y a déjà trois semaines. Une montée acquise grâce à deux hommes, Stefano Bandecchi –président du club rouge et vert – et Cristiano Lucarelli, le Mister des Fere.

Made in Livorno

Stefano Bandecchi et Cristiano Lucarelli partagent deux points communs. Le premier, avoir grandi dans le quartier populaire de Shangai à Livorno. Le second, être tifoso de leur ville natale. Mais si l’ancien Bomber est un dieu local, l’homme d’affaires n’a pas pu être prophète en son pays.

En 2014, Bandecchi fait savoir au président Aldo Spinelli qu’il souhaite racheter les Amaranti. Alors que les négociations n’ont même pas commencé, les ultras lui font savoir qu’il n’est pas le bienvenu. Ils lui reprochent son appartenance au Movimento Unione Italiano, un parti politique de centre-droit. Un courant de pensée bien trop éloigné de l’idéologie d’extrême gauche qui règne au sein de la Curva. L’huile et l’eau n’étant pas miscible, Bandecchi préfère se retirer du projet.

Trois ans après son échec toscan, le propriétaire de Radio Manà Manà – une radio romaine – est toujours autant passionné par les villes ouvrières. Voilà qu’il part à la conquête de Terni et de ses aciéristes. Cette fois-ci, le rachat se fait sans encombre.

Malgré ses affinités politiques, Bandecchi comprend parfaitement la mentalité de cette ancienne cité communiste. C’est pour cela qu’il rachète les droits TV de Ternana pour environ 220 000 euros afin de diffuser les matchs gratuitement sur la chaîne Cusano Italia TV. Et pour être sûr d’être adoubé par l’intégralité de l’Ombrie, il place l’ancien chouchou de Terni aux commentaires, Riccardo Zampagna.

Opération rédemption

Depuis qu’il a troqué ses crampons pour le costume d’entraîneur, Cristiano Lucarelli n’avait pas encore fait d’étincelles en tant que coach. « Il a eu un parcours très étrange, avec des situations complexes. C’est la première fois qu’il s’occupe d’un club sérieux. Il a tout raté à Catania et Livorno mais ici il a du temps, des ressources, et il a trouvé un environnement idéal » résume parfaitement Ivan Zazzaroni, directeur du Corriere dello Sport, aux micros de tuttomercatoweb.com.

Sensible aux préceptes du football moderne, l’ancien international italien a façonné un 4-2-3-1 à son image. Les joueurs sont devenus des Stakhanov du ballon rond. Ici, tout le monde défend mais, surtout, tout le monde attaque. Les latéraux font presque office d’ailiers et la ligne de 3 est aussi dangereuse que des attaquants de pointe. Ajoutez à cela la bonne dose d’agressivité et vous comprenez pourquoi Ternana a battu des records d’invincibilité et de buts marqués.

Mais Cristiano Lucarelli ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il aimerait devenir le nouveau « Corrado Viciano », l’homme qui avait permis à Ternana de découvrir Serie A il y a de cela cinquante ans.

Un nouvel écrin pour 2025

Pour préparer ce renouveau, Stefano Bandecchi souhaite offrir une deuxième jeunesse au stade Libero Liberati. Une rénovation importante qui verra la Curva sur 3 niveaux disparaître et sa capacité ramenée à 18 500 places.

Cependant Bandecchi n’a pas voulu endetter son club. Le financement des travaux – estimé à 50 millions d’euros – est réalisé par l’intermédiaire d’investisseurs privés. En contrepartie, ils garderont la concession durant 33 ans avant de la léguer à la ville.

Ce vaste chantier répondra aux problématiques sociales et écologiques actuelles. Il est sensé créer 600 nouveaux emplois et être au cœur de la nouvelle réorganisation urbaine voulue par la ville. Par ailleurs, Le Libero Liberati se parera d’un toit totalement recouvert par des panneaux photovoltaïques afin d’assurer l’autonomie énergétique du bâtiment.

L’étude de faisabilité a été présenté à la Mairie fin janvier. Si elle est acceptée, au moins quinze mois s’écouleront avant le lancement officiel du projet. Les dirigeants du club espèrent signer le début des travaux au printemps 2022 et les finir courant 2024. Ainsi, le nouvel écrin pourrait être inauguré en 2025, lors du centenaire du club…



Avatar

Aurélien Bayard



Derniers articles

Recevez les meilleures Actu du Calcio par email

Calciomio est le seul média 100% foot italien. Renseignez votre email pour recevoir un email quotidien avec les meilleures actualités.