Szczesny ou l’art de la garde impériale polonaise

Par Hugo Ledroit publié le 11 Nov 2018

Après un début de saison plutôt convaincant, le gardien international polonais s’est imposé petit à petit dans la relève de la garde turinoise dirigée pendant 17 saisons par l’empereur Gianluigi Buffon. Focus sur un gardien made in Polska qui pourrait s’imposer durablement dans les buts des bianconeri.

L’école polonaise

Szczesny présente les qualités d’un gardien de niveau international tant sur ses qualités sportives que sur son caractère. En effet, le gardien des aigles blancs aux 39 sélections, a longtemps été coaché par un autre portier qui a marqué l’histoire du football polonais : Jozef Mlynarczyk, vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions 1987 avec le FC Porto et qui était arrivé troisième lors du Mundial 1982. Un modèle important tant l’ancien portier de Porto se montrait impérial dans les buts polonais et fait encore preuve d’une grande aura au sein du football polonais. Un conseiller important qui lui a permis de franchir les étapes petit à petit jusqu’à s’imposer dans les cages de sa sélection et devenir titulaire à l’euro 2012 malgré une expulsion lors du match d’ouverture contre la Grèce. Depuis Szczesny déçoit très rarement et prouve même l’étendue de son talent lors du match de Nations League face à la Nazionale où la Gazzetta dello Sport lui mettra le lendemain la note de 7,5 avec pour commentaire : « Si le gardien de la Juventus n’était pas là, le match serait plié en une mi-temps. Il a été héroïque à trois reprises en réalisant trois parades face à Jorginho, Chiellini et Florenzi…« .

Un début de saison convaincant

Prendre la relève de la garde turinoise ne semblait pas simple surtout après le règne de l’empereur Gigi Buffon pendant 16 saisons dans les cages bianconeri. Et pourtant Szczesny, tel un lancier polonais, s’est vite imposé comme un potentiel successeur d’un des meilleurs gardiens de l’histoire. N’hésitant pas à encourager ses troupes ,à l’instar du lieutenant Krasinsky durant les campagnes napoléoniennes, l’international polonais se présente comme un véritable leader de l’effectif turinois. Son homologue de Cagliari, Alessio Cragno a même déclaré lors d’une interview pour la Gazzetta dello Sport : « C’est une fierté d’échanger son maillot avec un champion comme Szczesny. je pense qu’il est le meilleur en ce moment… ». Une preuve encore qu’il impressionne de plus en plus du côté de la péninsule italienne.

Un gardien qui ne fait pas encore l’unanimité

Il est peut-être un peu trop tôt pour parler d’un successeur éventuel de Gianluigi Buffon surtout après la prestation en demi-teinte de Szczesny en Champions contre Manchester United. Du côté des médias italiens le gardien polonais ne fait pas encore l’unanimité comme le suggère Massimo Pavan, journaliste chez RMC Sport Italia : « L’histoire de la Juventus montre qu’elle a eu des grands gardiens : Zoff, Van der Sar, Buffon. Szczesny a succédé à Buffon et fait plutôt du bon travail néanmoins la Juventus encaisse davantage cette saison, ce n’est pas une bonne situation pour la Vieille Dame…« . D’ailleurs au lendemain de la défaite contre United la Gazzetta dello sport se montrait assez dubitative concernant l’international polonais : « Szczesny n’a pas fait de grandes erreurs mais il ne se montre pas très rassurant pour ses coéquipiers, il devra montrer plus si la Juve veut viser les sommets en Europe… ». Le garde polonais devra répondre au rendez-vous dans les prochaines grosses échéances pour démontrer qu’il est capable de mener son équipe vers les cieux européens comme un certain Jozef Mlynarczyk 32 ans auparavant avec le FC Porto. Prochaine rencontre au sommet ? Ce soir face au Milan AC de Gonzalo Higuain…

Hugo Ledroit



Lire aussi