#SusoOut, haine spontanée réellement justifiée?

Par Marco Pacini publié le 30 Oct 2019

Depuis quelques années, Jesús Joaquin Fernandez Sáes de la Torre, dit Suso, est devenu un joueur prépondérant au Milan AC. Le joueur espagnol de 25 ans est depuis 2016 un des joueurs qui a le plus joué avec les rossoneri (167 matchs, 23 buts inscrits). Pour beaucoup, Suso est un des joueurs milanais avec le plus d’aisance technique, capable de débloquer parfois des situations compliquées en délivrant des passes clés. Néanmoins depuis la saison dernière et encore plus cette année, le joueur est proie à de vives critiques. À tel point, qu’il y a deux semaines le #SusoOut est apparu et certains supporters du Milan AC demandent une mise au piquet du joueur formé à Liverpool.

Pourquoi Suso convainc moins qu’auparavant?

Dans le jeu milanais, Suso apparait parfois comme un joueur qui engendre des sacrifices. En effet, titulariser Suso implique de le faire jouer dans son poste de prédilection, en ailier à droite. Cela a obligé les derniers entraineurs milanais à se restreindre à des dispositifs avec un seul buteur, ce qui a souvent été la raison d’un manque de rendement offensif. Outre ces faits, Suso a un jeu très stéréotypé, malgré son aisance technique tout le monde sait à l’avance ce que fera l’espagnol lorsqu’il aura le ballon. Ses célèbres crochets vers l’intérieur qu’il enchaine d’une frappe enroulée ont de plus en plus de mal à surprendre les gardiens de Serie A.  À cela s’ajoute le fait que lors des phases défensives, Suso est presque invisible, il ne défend que très rarement et a même du mal à se placer entre les lignes pour empêcher les relances.

D’autre part, ses qualités techniques sont de plus en plus remises en question, le joueur est devenu presque incapable de tirer un bon corner et centrer lui semble parfois impossible. Évidemment tout le monde sait que Suso peut débloquer certains matchs, mais l’impression est que la balance s’est déséquilibrée car ce genre de prestation se raréfie à l’inverse des matchs où il parait invisible.

Et si le Milan s’en passait?

Sacrifier Suso, un des joueurs les plus qualitatif de l’effectif, semble être risqué. C’est le cas, mais cela peut être un sacrifice utile pour recréer un véritable jeu. Avec Suso, le Milan AC joue parfois à 10, tellement le joueur est fantomatique. Demain, Stefano Pioli semble vouloir tester cette alternative, mettre l’espagnol sur le banc au profit d’un de ses compatriotes, Castillejo.

Mettre Suso de côté permettrait notamment au Milan AC de jouer avec deux vrais attaquants, ce qui serait un bon pas pour résoudre l’insuffisance offensive de ce début de saison. Cette remise en question, pourrait aussi être un véritable déclic pour le joueur. Tous les tifosi espèrent revoir l’ancien Suso, fougueux, intenable, le genre de joueur qui peut faire monter en terme de qualité une équipe. De plus, le joueur semble en manque de réussite ce qui peut lourdement peser sur son moral, en effet cette saison en 9 matchs le joueur n’a pas encore inscrit de but. Cela peut sembler insignifiant, mais pour Suso une si grande période de latence en début de championnat c’est rarissime. En effet, lors des deux dernières saison, l’Espagnol avait fait trembler les filets dés la première journée de championnat, et il y a 3 ans il avait inscrit son premier but en Serie A sous les couleurs du club dés la deuxième journée. Suso va donc devoir redoubler d’efforts pour retrouver son ancien rendement et reconquérir le cœur des tifosi.

 

Marco Pacini

Rédacteur pour Calciomio.



Lire aussi