Suso, prêté par le Milan AC, enflamme le Genoa

Par Matthieu Pianezze publié le 15 Mai 2016

Suso

Une longue mise au frais chez le Diavolo

Commençons par des chiffres explicites, en une année passée au Milan AC, Suso n’a joué que six bouts de rencontres. Par contre, depuis son arrivée en janvier au Genoa le bougre chiffre déjà 6 buts et 2 passes décisives en 18 matchs. A son arrivée en Lombardie en janvier 2015, il est vu comme un joli espoir au poste d’ailier, avec une grosse envie de se relancer après une période compliquée à Liverpool. Cependant, Inzaghi alors coach du Milan AC lui fait confiance avec parcimonie et le natif de Cadix peine à s’exprimer sur la durée. Néanmoins, il laisse entrevoir une belle technique individuelle avec son pied gauche et une facilité à éliminer son adversaire direct sur un dribble. Suite à la mise à l’écart d’Inzaghi et la nomination de Mihajlovic, les cartes sont redistribuées et l’Espagnol entrevoit le bout du tunnel en misant sur une grosse préparation estivale. D’ailleurs le technicien serbe ne s’y trompe pas et le titularise lors du lancement du championnat face à Empoli. Aligné dans un rôle de numéro 10 qui n’est pas le sien, il livre une heure de jeu insipide derrière le duo Bacca-Luiz Adriano. Ce sera son avant-dernière apparition en rossonero, le passage en 4-4-2 décidé par Mihajlovic scellant définitivement son sort.

La renaissance chez le Griffon

A 22 ans, et devant sa soif de temps de jeu, son agent décida de demander à Galliani un prêt vers un autre club de Serie A, le Genoa afin d’appliquer le même modèle que son coéquipier, M’Baye Niang, qui lors de la dernière saison, s’est relancé pendant 6 mois sous la férule de l’expérimenté Gasperini. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la cure made in Gasp’ fonctionne une fois de plus à merveille. Puisque l’international espoir espagnol réalise depuis plusieurs semaines des prestations de haut vol. Les travées du Luigi Ferraris sont tombées sous le charme de son joueur capable dès son premier match face au Palermo d’inscrire un but. S’en suit plusieurs rencontres de qualité avec comme point d’orgue un triplé face à Frosinone avec des buts de dingue dans des angles improbables suite à une série de dribbles déroutants. Aligné dans un faux trident offensif composé de Laxalt et Pavoletti il occupe le flanc droit et met au supplice ses adversaires directs. Ses deux dernières prestations face à l’AS Roma et dans le derby face à la Sampdoria ont symbolisé cela avec des buts, des frappes, des poteaux et des passes décisives. La question est de maintenant savoir si Suso va retourner au Milan AC cet été fort de cette belle expérience, ou si Preziosi va mettre sur la table une offre pour un joueur estimé actuellement à 3,3 millions d’euros.

Matthieu Pianezze

Rédacteur



Lire aussi