Spalletti, l’homme de la situation pour l’Inter ?

Par Fabio Pendolino publié le 13 Jan 2019

Luciano Spalletti, coach de l’Inter pour sa deuxième saison, est souvent remis en question malgré des résultats qui sont, pour le moins, acceptables. Coaching, formation ou principes de jeu, certains tifosi s’en donnent à cœur joie. À tort ou à raison ?

Depuis la Pazza Inter de Mourinho et pendant les années difficiles qui ont suivi ses succès, l’objectif clamé haut et fort des Nerazzurri était de se replacer en Champions League. Objectif finalement atteint pour la première fois en sept ans grâce à Spalletti. Certes, la qualification s’est faite au finish. À la dernière journée, à la faveur d’une victoire décisive contre la Lazio, et grâce au retour des quatre places qualificatives. L’objectif reste toutefois atteint.

La même analyse peut se faire cette année ; l’Inter est actuellement troisième avec 7 points d’avance sur la Lazio quatrième. Des victoires contre le Napoli, le Milan AC et la Lazio. Un nul face à l’AS Roma et une défaite dans un match étriqué mais bien préparé contre la Juventus. Une sortie dès les phases de poules en Champions League mais à la différence de buts particulière dans un groupe où figuraient le Barça et Tottenham. Des résultats qui ne sont pas parfaits, mais à la hauteur d’espérances réalistes. Malgré un jeu qui n’est pas toujours flamboyant, il faut garder en tête que l’effectif de l’Inter, même s’il s’est bien amélioré récemment, reste ce qu’il est et que d’autres améliorations pourraient faire beaucoup de bien. Il est d’ailleurs important de ne pas considérer l’Inter comme l’anti-Juve, au moins pour cette saison. De nombreux gros titres ont été faits cet été quant  au mercato estival intéressant réalisé, l’Inter reste un cran en dessous des Bianconeri et du Napoli pour le moment. Avec une deuxième qualification d’affilée en C1 et les revenus qui l’accompagnent, l’Inter pourrait réaliser un gros mercato et cette fois se donner des objectifs supérieurs. Spalletti a relancé la machine, forgé un groupe et porté le groupe en Champions League. C’est aujourd’hui l’homme pour le job, étant donné que l’objectif n’a pas changé.

Jusqu’à quand ?

Le débat tient en réalité plutôt dans cette question. Tant que l’Inter ne vise pas plus qu’une qualification dans la prestigieuse et lucrative compétition européenne, Luciano Spalletti semble être l’homme le plus à même de porter les Nerazzurri. Si tout est loin d’être parfait, aucune option ne paraît pouvoir donner plus au club que l’entraîneur déjà en place. Le groupe ressort d’ailleurs derrière le Mister, comme le déclarait récemment Politano à La Gazzetta dello Sport : « Il parle beaucoup à ses joueurs, ses idées de jeu t’entrent en tête et ne ressortent plus. J’ai de suite ressenti sa confiance, il est un de ces entraîneurs qui te font penser « je donnerai toujours tout pour lui » ».

Alors que les critiques semblent plus fortes depuis le limogeage de Mourinho, le Portugais pourrait-il vraiment faire mieux ? Le rêve de longue date semble plutôt être Diego Simeone mais quittera-t-il un jour l’Atletico ? Il a plusieurs fois réitéré sa volonté d’entraîner les Nerazzurri et le fait que Godin devrait vraisemblablement rejoindre Appiano Gentile cet été pourrait faciliter le processus. Une fois débarrassé des chaînes du FPF et avec la possibilité de lancer un nouveau projet, l’Inter pourrait avoir les moyens de démarrer un deuxième cycle. Toutes ces projections reposant sur un succès de Spalletti ?

Fabio Pendolino

Rédacteur



Lire aussi