Scuffet, un pas en arrière pour mieux bondir ?

Par Gilbert Simonutti publié le 13 Août 2015
Crédits

Scuffet news

Souvenez-vous l’été dernier : l’Atletico Madrid, champion d’Espagne et vice-champion d’Europe, s’était amouraché de Simone Scuffet, alors que le jeune portier n’avait disputé que quelques matchs de championnat et de coupe d’Italie. Les Colchoneros ont proposé jusqu’à 10 millions plus différents bonus à l’Udinese pour s’attacher les services du natif de Remenzacco. Mais, le club frioulan et surtout la famille du joueur ont refusé la proposition espagnole pour que Simone passe son bac et continue de progresser chez lui à Udine. Une saison est passée depuis, et force est de constater que les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. Si le bac est en poche, Scuffet s’est fait brûler la politesse par l’expérimenté gardien grec Orestis Karnezis dans les cages bianconere. Une année dans l’ombre et seulement quelques miettes à ramasser en coupe et en toute fin de championnat pour celui que la presse italienne a érigé un peu trop vite au rang de nouveau Buffon.

Le talent est là, mais à 19 ans il faut jouer pour progresser. D’un commun accord avec le club, qui ne souhaite pas prendre le risque de lui brûler les ailes, Simone Scuffet a pris la décision de se faire prêter un an afin d’emmagasiner de l’expérience. Si le désir initial du joueur et de l’Udinese était de trouver un point de chute en Serie A, c’est finalement du coté de Como, fraîchement promu en Serie B, que Scuffet pourra montrer l’étendu de ses qualités. L’objectif étant soit de convaincre l’Udinese de lui donner réellement sa chance la saison suivante, soit de se mettre en vitrine pour un autre club. Alors que Gigi Di Biagio vient de l’intégrer dans son nouveau groupe de l’U21, l’avenir du portier n’est pas si clair. La raison ? La présence à Udine d’Alex Meret, 18 ans. Frioulan et bourré de talent lui aussi, il a été promu au rang de numéro 2 derrière Karnezis et s’il ne devait en rester qu’un, il est fort à parier que l’Udinese jetterait son dévolu sur Meret. Peu importe, l’essentiel pour Scuffet aujourd’hui est de jouer et un pas en arrière est souvent salutaire pour aller de l’avant, à Como comme à Udine.




🔥 Les sujets chauds du jour :

« C’est un tirage au sort difficile pour l’Italie », Jamie Carragher

« Celui qui joue contre l’Italie a peur », Fabio Cannavaro

« L’Italie sait comment gagner », Bryan Cristante

Di Lorenzo révèle le joueur italien qui l’a le plus surpris avant l’Euro

« L’equipe nationale d’Italie est sous-estimée », Gianluigi Buffon s’indigne avant l’Euro 2024

Avatar

Gilbert Simonutti

Rédacteur



Derniers articles