Simon Kjaer, un viking revanchard pour le Milan AC

Par Bruno Ianigro publié le 16 Jan 2020

15 ans après la dernière apparition d’un Danois sous les couleurs du Milan AC (Jon Dahl Tomasson en 2005), Simon Kjaer rejoint les rossoneri pour les 6 prochains mois pour tenter de s’y imposer et de poser définitivement ses valises en Italie. Mais attention, la tâche ne sera pas si simple.

Escale avortée à Bergame

Prêté par le FC Séville à l’Atalanta pour la première partie de saison, Simon Kjaer n’y a pas connu un véritable succès. Incapable de bousculer la hiérarchie établie ou encore de s’intégrer dans un groupe pourtant au sommet de son art, le Danois fut impatient de quitter le club bergamasque comme l’annoncé son agent Mikkel Beck : « La situation à l’Atalanta est insoutenable. Malheureusement, il n’est pas né de feeling avec l’entraîneur comme nous l’attendions, et il est préférable que les chemins se séparent. » Un feeling que tentera de connaître Caldara de retour à Bergame. Auteur de seulement 6 matchs sous les ordres de Gasperini, Kjaer n’a pas convaincu l’entraîneur italien de lui offrir un temps de jeu honorable.

À la recherche d’un nouveau défi, Kjaer arrive donc en prêt au Milan AC pour tenter de concurrencer vraisemblablement Musacchio et convaincre les dirigeants rossoneri de lever l’option d’achat accolée à son prêt comme il le laisse entendre lors de sa première interview pour le site officiel du club :  » Ce n’est pas important que je sois en prêt, je veux seulement montrer que je mérite de rester ici et je veux donner le meilleur de moi-même pour Milan « . S’il est d’ores et déjà considéré comme le 3ème choix de Pioli, il le doit bien évidemment à l’absence sur blessure de Leo Duarte et la présence de l’inexpérimenté Matteo Gabbia comme unique alternative à la charnière centrale actuelle. Une situation d’ailleurs dénoncée par le technicien italien qui souhaitait rapidement voir arriver un autre défenseur central. Chose faite désormais.

L’expérience tant attendu en défense ?

Quelques années plus tôt, son transfert aurait été vécu avec beaucoup d’enthousiasme par les tifosi rossoneri. Aujourd’hui, suite à son échec à Bergame, les doutes sont nombreux. Pourtant, Simon Kjaer possède de forts atouts pour venir s’imposer au Milan AC car le Danois bénéficie d’un curriculum vitae bien garni. Ayant débuté en Serie A avec Palermo, le nouveau numéro 24 milanais dispose d’une très bonne connaissance du championnat italien (89 rencontres de Serie A disputées). Son expérience fait de lui un apport instantané pour le Milan AC en quête de joueurs directement exploitables. S’il a déjà pris le chemin de l’entraînement ce lundi, il a découvert ses nouvelles couleurs rouges et noires face à la SPAL en Coppa Italia.

Le trentenaire (31 ans en mars), est attendu pour apporter son leadership dans une défense milanaise qui manque de charisme. Si Romagnoli est le capitaine, exemplaire jusqu’ici, il semble malgré tout timoré et manque parfois de caractère. Du caractère justement, Simon en a, et il a prouvé qu’il était capable de tenir tête à Ibrahimovic. Capitaine de la sélection danoise, Kjaer prendra part dans quelques mois à l’Euro 2020 et son passage à Milan doit lui permettre de s’y rendre dans les meilleures conditions possibles. Nul doute que la motivation de celui-ci sera élevée durant ces quelques mois pré-Euro.

Dans le grand ménage annoncé au Milan AC, l’arrivée de Kjaer apparaît comme un bon recrutement notamment sur l’aspect économique. En laissant filer Caldara en prêt à l’Atalanta suite à son souhait de quitter le navire milanais, les dirigeants rossonero ont rapidement réagi et trouvé un remplaçant à moindre coût. L’option d’achat s’élève à 2,5M€ et reste un montant relativement correct pour un joueur dont le contrat prendra fin le 30 juin 2021. Un critère désormais important pour le club rouge et noir, pris dans les mailles d’un fair-play financier pourtant bienveillant à l’égard d’un club dont les dépenses ont explosé ces dernières années et qui a connu son lot de résultats néfastes à son redressement.

Bruno Ianigro



Lire aussi