Simeone, absence de certitudes

Par Tristan Pubert publié le 11 Juil 2019

Alors que la reprise a sonné pour les clubs italiens et donc pour la Fiorentina, un joueur attirera l’attention de nombreux spécialistes et tifosi du club toscan : Giovanni Simeone. L’attaquant argentin a énormément déçu ces derniers mois si bien que la confiance qui lui était accordée est moins considérable. Simeone doit vite se ressaisir.

Un dernier exercice inquiétant

S’il fallait nommer le moins bon joueur de la Fiorentina la saison dernière, Simeone serait sans aucun doute un prétendant sérieux. Disputant un total de 36 matchs en Serie A, Il Cholito n’aura inscrit seulement 6 buts, le jour et la nuit lorsque l’on compare avec l’exercice 2017-2018 où il avait inscrit plus du double en buts (14). Des statistiques qui reflètent sa saison fantomatique. En effet dans le contenu, Simeone a enchaîné les pitoyables prestations sans jamais retrouver ses meilleures sensations. Aucun match référence de sa part, une incapacité à concrétiser les caviars délivrés par Chiesa, Giovanni Simeone est devenu au fil de la saison un véritable point faible de son équipe.

Par ailleurs, Stefano Pioli et Corvino respectivement coach et directeur sportif à cette époque avaient très rapidement compris l’inefficacité de l’argentin puisque Muriel va rejoindre le navire florentin l’hiver dernier pour un prêt de six mois. L’attaquant colombien va très rapidement devenir performant ce qui entraînera la mise sur le banc de Simeone à neuf reprises lors de la deuxième partie de saison. Les tifosi florentins ont plusieurs fois pointé du doigt son état d’esprit souvent défaitiste. Il est vrai que Simeone n’avait plus cette rage qui le transcendait lors des saisons précédentes. Une mentalité de perdant a pris le dessus mais qui peut aussi s’expliquer par un manque de confiance. En effet, Simeone a connu plusieurs périodes de disettes sans inscrire le moindre but comme entre le 19 septembre 2018 (1-1 contre la Samp) et le 9 décembre (3-3 contre Sassuolo) soit dix matchs, une période trop longue pour un attaquant. Nombreuses étaient les images cette saison où on le voyait genoux à terre dans la surface, le visage crispé.

Simeone n’est pas le seul fautif de ce marasme florentin mais il en a une part de responsabilité importante. Un joueur qui devait être une arme implacable de cette Viola mais qui s’est rapidement transformée en point faible. Lors de la saison 2017-2018, Simeone avait impressionné mais ce dernier exercice en est l’antipode. La nouvelle saison arrive à grands pas et l’ancien attaquant du Genoa ne pourra pas se permettre d’être aussi difforme.

Un avenir à Firenze?

Avec un contrat s’étendant jusqu’en 2023, Simeone ne devrait pas quitter la Toscane cet été. Et en vérité après cette dernière saison décevante, très peu de clubs se sont positionnés sur le numéro 9. Une nouvelle saison à Firenze mais reste à savoir si Montella lui accordera sa confiance. Pour le moment, la concurrence est inexistante à son poste, seul le jeune Vlahovic pourrait prétendre inquiéter Simeone. Avec l’arrivée du nouveau propriétaire Comisso et les ambitions de revenir un club européen, les exigences seront grandes ce qui forcera l’argentin d’évoluer à son meilleur niveau s’il ne veut pas voir son nom sur la liste des départs. Au niveau des rumeurs de transferts, aucun attaquant n’est annoncé du coté de la Fiorentina. Un signe de confiance des dirigeants florentins ou simplement car les priorités du mercato ne sont pas dans ce secteur de jeu? Difficile à dire.

Âgé de 23 ans, le joueur formé à River Plate arrive à un âge charnière où la patience a des limites. Il Cholito a les qualités pour devenir un attaquant de classe mondiale il l’a montré à plusieurs reprises. Reste désormais à confirmer sur la longueur. Pour le moment, il fait partie du nouveau projet florentin. En espérant que ces vacances lui ont fait le plus grand bien et qu’on reverra la saison prochaine le vrai Cholito.

Tristan Pubert

Rédacteur



Lire aussi