SERIE A, bilan mi-saison : les 3 meilleurs ailiers

Par Rafaele Graziano publié le 29 Jan 2021
Crédits

C’est la mi-saison en Italie, les mois se sont enchaînés sur un rythme effréné, la passion et le spectacle sont, comme toujours de l’autre côté des Alpes, au rendez-vous et l’heure est arrivée de passer au peigne fin les meilleurs talents – aussi nombreux soient-ils – qui prolifèrent en Serie A. Voici le top 3 des meilleurs ailiers à la 19ème journée :

3ème : Zaccagni

C’est un petit poucet qui ouvre la marche ! Pourtant, aussi petit et innocent semblerait-il, il n’a absolument rien à envier à ses homologues et cadors présumés meilleurs. Au contraire, il prouve de par sa hargne et son cynisme que ses concurrents n’ont pas leur place dans ce top : avec 5 buts et 5 passes décisives, il est indéniablement le fer de lance du Hellas à la mi-saison. Son rôle de mezzala lui permet non seulement de repaître ses camarades de passes bien léchées, mais aussi de travailler son instinct de tueur face au but, et on peut dire que cela lui réussit plutôt bien : Zaccagni c’est 13 tirs, 10 cadrés et 5 buts. Tout simplement un meilleur ratio que les tout meilleurs du championnat tels que Leao, Chiesa ou Correa. Produit brut de l’Hellas, il a tellement impressionné cette saison que sa carrière prendra un tournant dès la saison prochaine puisqu’un accord a été trouvé avec le Napoli. C’est mérité pour le jeune italien que l’on souhaite voir progresser et pourquoi pas décrocher un ticket pour la Nazionale de Mancini !

2ème : Lozano

Quel départ difficile avec les Azzurri ! L’an dernier Lozano débarque dans la baie de Naples plein d’ambition et dans l’espoir de donner le coup de fouet nécessaire afin de faire décoller sa carrière. Avec un équilibre collectif fragilisé par le départ d’Ancelotti, le Mexicain perd ses repères. Cette année pourtant, et depuis le départ de Callejón, il est méconnaissable. La machine s’est bien mise en route et elle est bien partie pour durer : 9 buts et 3 passes décisives, El Chucky confirme son statut de crack en cette mi-saison, c’est l’homme le plus dangereux sur le front de l’attaque côté Napoli, ses débordements sont tranchants, sa vitesse, fulgurante – il ne lui manque que la régularité face au but (reproche qui n’en n’est pas un puisque c’est le rôle d’un n°9). Quoiqu’il en soit, il ne fait pas regretter son ancien homologue espagnol et cela promet une belle seconde partie de saison !

1er : Insigne

Il capitano ! Tout le monde a pu suivre les débats tumultueux relatifs à un éventuel départ du trublion napolitain, ils resurgissent de l’ombre chaque été. Il n’en est rien, Lorenzo n’a d’yeux que pour son Napoli, et cela se voit encore plus cette saison alors qu’il semble enfin trouver la stabilité nécessaire et assume, enfin, son rôle de meneur. Gattuso lui confie les rennes, il ne déçoit pas. Au contraire, c’est lorsqu’il est absent que l’on se rend compte à quel point il est important pour le groupe. Lorsqu’il se lance sur le côté gauche et qu’il retrouve son pied droit, les gardiens adverses commencent à trembler si bien qu’il n’est pas sans rappeler un certain n°10 turinois à qui il emprunte régulièrement sa marque de fabrique, « il gol alla Del Piero ». Rapide, intelligent dans les déplacements et à la distribution (3 passes décisives) sans oublier la science du but (9 réalisations), il prend une confiance telle qu’il s’impose même en leader de la Nazionale en Nations League : c’est ‘LE’ fuoriclasse italien de la saison ?



Rafaele Graziano



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.