Sauver le Genoa et retrouver la Nazionale, la nouvelle mission de Mattia Perin !

Par Boris Abbate publié le 25 Jan 2020
mattia-perin-genoa

Après une année 2019 cauchemardesque, Mattia Perin est de retour chez lui, au Genoa, depuis le début de ce mois de janvier ! Un retour aux sources dans son club de cœur, qui va de pair avec son envie de reprendre le contrôle d’une carrière qui s’était tout doucement éteinte depuis son arrivée à la Juventus. Mais outre cette mini rédemption sportive, le portier italien est surtout arrivé en Ligurie pour répondre à deux missions : sauver le Genoa de la relégation, et retrouver la Nazionale afin d’être dans les 23 de l’Euro 2020. Mais autant le dire tout de suite : le défi risque bien d’être compliqué.

Une bouteille d’eau, un transfert avorté et le retour d’un monstre

Mais comment Mattia Perin en est-il arrivé là ?! Lui qui était si brillant, promis à un si bel avenir et qui devait même reprendre les rênes de Buffon à la Juventus ! La faute à pas de chance ? Oui. La faute à des choix de carrière discutables ? Aussi. Car pour rappel, quand l’Italien a rejoint la Juve la saison dernière suite au départ de Buffon, c’était surtout  pour officier en tant que numéro 2 derrière Szczesny. Un choix pas vraiment compréhensible pour un gardien alors dans la force de l’âge et en pleine possession de ses moyens. D’autant plus que l’Italien va derrière connaitre une série de blessures plus ou moins importantes, dont cette dernière stupide le 23 mars dernier avec la Nazionale : une glissade anodine sur une bouteille d’eau, qui réveillera ses vielles douleurs à l’épaule et qui ruinera sa cheville et sa saison. S’ensuivra alors une nouvelle série de coups du sort, avec notamment le retour du vieux Gigi en tant que numéro 2 et ce transfert avorté avec Benfica cet été. Résultat, en 1 an et demi, Perin n’aura disputé que 9 petits matchs avec la Juventus, et il sera même passé dernier dans la hiérarchie des gardiens turinois !

Une place de titulaire assurée (pour l’instant)

Ce prêt conclu début janvier avec le Genoa sonne donc comme une nouvelle vie pour le natif de Latina, qui a eu le plaisir de directement retrouver une place de titulaire en lieu et place de Ionut Radu, pourtant excellent depuis le début de saison. Un choix fort de la part de Davide Nicola, qui a fait couler beaucoup d’encre, mais qui montre que Perin jouit encore d’un statut et d’une aura toujours aussi forte en Italie. Et sur le terrain, le garçon prêté par la Juve a en effet montré qu’il avait de bons restes, comme lors de ses deux premiers matchs face à Sassuolo et l’Hellas. Mais dans le même temps, il s’est aussi montré très fébrile et pas du tout rassurant, à l’image du dernier match face à l’AS Roma, avec notamment une énorme boulette sur le troisième but romain… Et quand on sait que le Genoa, bon dernier de Serie A, galère comme jamais pour sortir la tête de l’eau, ce genre d’erreur pourrait à l’avenir couter très cher.

Un retour en Nazionale pratiquement impossible ?

Et alors qu’en est-il de la situation avec la Nazionale de Mancini ? Avec ce retour sur les terrains, le gardien fait en tout cas de nouveau parler de lui, ce qui est déjà une bonne nouvelle en soi. Pour le reste, la situation est extrêmement difficile. En tête d’affiche, Donnarumma et Sirugu devraient batailler jusqu’à la fin de saison pour le poste de numéro 1, et le poste de numéro 3 est actuellement disputé entre Gollini de l’Atalanta, Cragno de Cagliari et Meret du Napoli. Mais quand on sait que Cragno doit se remettre rapidement d’une grave blessure et que Meret est en difficulté depuis l’arrivée de Gattuso à Naples, Perin a peut être le droit de rêver ! Car dans le cas d’un hypothétique duel avec le Bergamasque Gollini, Mattia Perin pourrait se vanter d’avoir beaucoup plus d’expérience que son compatriote, ce qui pourrait éventuellement faire basculer la balance ! A condition de réaliser une deuxième partie de saison canon et pourquoi pas sauver le Genoa de la relégation. Après tout, tout est possible dans le football !

Boris Abbate

Rédacteur



Lire aussi