Ciao Asto’

Par Kévin Gasser publié le 05 Mar 2018
Crédits


Le défenseur gigliato s’est éteint dans son sommeil à l’âge de 31 ans ce dimanche 4 mars dans sa chambre de l’hôtel « La’ di Moret » à Udine, alors que la Viola préparait la rencontre face au club de l’Udinese. Joueur au grand cœur, sa disparition inexplicable et injuste percute de plein fouet le microcosme du ballon rond et même au-delà.

« Notre capitaine courageux »

Le calcio s’arrête ce dimanche, abasourdi par la perte d’un de ces piliers (289 matches en Serie A). Davide Astori a commencé son aventure dans la première division italienne avec le club sarde de Cagliari le 14 septembre 2008 face à Sienne. Sous les couleurs rossoblù, le défenseur a connu son premier but, le 31 janvier 2010 face à…la Fiorentina, mais aussi sa première sélection avec la Squadra Azzurra le 29 mars 2011. Au total 179 matches et 3 buts avec le club de Cagliari, autant de souvenirs indélébiles laissés lors de son passage en Sardaigne. « Avec notre maillot tu as réalisé tes rêves, tu as marqué des buts avec la Nazionale, tu as été notre capitaine courageux », pouvait-on lire sur la page Facebook du club.

En juillet 2014, Davide Astori est prêté à l’AS Roma et découvre la Champions League face au CSKA Moscou en septembre 2014. Sa saison sera néanmoins ponctuée de blessures et la Louve ne le conservera pas. Une aubaine pour la Fiorentina de Paulo Sousa qui fait du natif de San Giovanni Bianco en Lombardie le titulaire de sa défense à trois aux côtés de Facundo Roncaglia et Gonzalo Rodriguez. Après le départ de ce dernier cet été lors du mercato, la Fiorentina est pillée de ses plus grands joueurs. Tous sauf un. Davide Astori est le dernier des Mohicans et devient la pierre angulaire de la reconstruction florentine. Le brassard de capitaine lui revient naturellement tant son aura bienveillante déteint sur ses coéquipiers. Début juillet 2017, lors de son intronisation en tant que capitaine de la Viola devant une foule de supporters, le discours de Davide Astori était entrecoupé des chants euphoriques et plein d’enthousiasme des tifosi. Ils voyaient en lui la lueur d’espoir transperçant les nuages sombres de la récente mise en vente du club et du départ de plusieurs cadres.

« Un grand homme bien »

L’hommage de Gianluigi Buffon nous assure que, plus qu’un grand joueur, le football perd un grand monsieur. « Salut cher Asto […] tu étais la meilleure expression d’un monde ancien, dépassé, où les valeurs comme l’altruisme, l’élégance, l’éducation et le respect des autres étaient les plus importantes. Bravo, vraiment. Tu étais l’un des plus beaux sportifs que j’ai rencontrés. »
A 31 ans, le joueur de la Fiorentina voulait poursuivre l’aventure en Toscane. « Il devait prolonger son contrat lundi afin qu’il puisse finir sa carrière à Florence. Il était un point de repère pour l’équipe. […] Il a été le premier à croire au nouveau projet, il nous manquera pour toujours », a réagi le président honoraire du club, Andrea Della Valle.

NDLR : Toute l’équipe de Calciomio se joint à sa compagne, à sa petite fille de 2 ans, Vittoria, ses proches et ses coéquipiers dans cette terrible épreuve. Ciao Asto’



Avatar

Kévin Gasser

Rédacteur



Derniers articles

Recevez les meilleures Actu du Calcio par email

Calciomio est le seul média 100% foot italien. Renseignez votre email pour recevoir un email quotidien avec les meilleures actualités.