Le retour de Sirigu?

Par Pierrick Dujardin publié le 02 Juil 2017
Crédits

Le 27 juin dernier, Salvatore Sirigu (30 ans) est arrivé libre au Torino après avoir résilié son contrat avec le PSG. Ce retour au pays natal pourrait bien être synonyme de renaissance pour le natif de Nuoro. Autrefois taulier du Paris Saint Germain, l’arrivée de Kevin Trapp a considérablement baissé son temps de jeu. Relégué au second plan, Sirigu a tenté de relancer sa carrière par un prêt peu concluant au FC Séville (2 matchs joués) et un autre plus prometteur à Osasuna, et ce malgré la 19ème place du club cette saison. Plus motivé que jamais, l’Italien n’a pas hésité à rejoindre le Toro pour retrouver un défi à la hauteur de ses ambitions. À un an de la Coupe du Monde, et malgré la rude concurrence du côté des gardiens de la Nazionale, Sirigu a une ultime chance de montrer qu’il n’est pas encore fini.

Un gardien toujours au niveau

Sérieux, travailleur et talentueux, Salvatore Sirigu n’arrive pas au Torino pour cirer le banc. Barré par la concurrence au PSG, remplaçant au FC Séville, l’Italien n’avait pas hésité à rejoindre Osasuna en prêt, futur 19ème de Liga. Si beaucoup ont vu dans ce choix la fin de sa carrière au plus haut niveau, Sirigu s’est révélé parfois prodigieux au sein d’une équipe excessivement faible. Peu aidé par sa défense, le trentenaire a néanmoins réalisé de belles performances à l’image de sa superbe parade face à Karim Benzema lors du match Osasuna-Real Madrid mais surtout lors du match Atletico-Osasuna, rencontre durant laquelle l’Italien va arrêter 2 pénaltys en l’espace de deux minutes! Si le bilan comptable du club de Pampelune est désastreux, force est de constater que Sirigu ne peut pas être perçu comme le fautif de cette déchéance. Avec 18 titularisations et pas moins de 4 pénaltys arrêtés lors de son passage chez los Rojillos, ce trentenaire reste un joueur tout aussi solide sur sa ligne que combatif. Il n’en fallait pas d’avantage pour que de nombreux clubs s’intéressent à ce portier encore capable de rendre de fiers services.

Un nouveau challenge

Après 6 mois réussis mais néanmoins compliqués à Osasuna, l’heure du retour au premier plan a sonné pour Sirigu. Remplaçant attitré du médiatique Joe Hart, l’Italien n’a pas caché son enthousiasme de signer dans un club pour lequel il déclarait récemment: « J’ai choisi le Toro parce qu’il me désirait fortement et parce que le projet porté par le club est toujours plus ambitieux ». Toujours aussi déterminé, le nouveau Granata semble en adéquation totale avec le projet du club de Turin. Promis à un poste de titulaire, Sirigu aura pour mission de consolider une défense fébrile (66 buts encaissés en Serie A cette saison) tout en fournissant son expérience et sa hargne afin de hisser le Torino vers les places européennes. Lucide, impérial et doté d’une très bonne connaissance du Calcio, ce retour au source pourrait permettre à l’ancien meilleur gardien de Ligue 1 2013 et 2014 de retrouver des couleurs voir même de taper dans l’œil de Ventura en vue de la prochaine Coupe du Monde. Si le portier de 30 ans n’a vraisemblablement aucune chance de s’imposer face à Buffon et Donnarumma, il n’empêche qu’une place de 3ème gardien, aussi modeste soit elle, serait le symbole révélateur du retour de Salvatore Sirigu, gardien aussi élégant qu’attachant.

 




🔥 Les sujets chauds du jour :

Simone Inzaghi dans le viseur de deux cadors anglais

L’agent de Kvaratskhelia confirme plusieurs offres pour son joueur

La presse italienne encense Daniele De Rossi

Theo Hernandez courtisé, le Milan AC fixe son prix de vente

Mauvaise nouvelle, l’Inter perd un cadre sur blessure

Avatar

Pierrick Dujardin



Derniers articles