Reggina : Une équipe taillée pour la Serie A ?

Par Julien Ruis publié le 11 Sep 2020

Après six années de purgatoire, la Reggina retrouve enfin la Serie B. Un retour remarqué sur le terrain, mais surtout en coulisse. En effet, le club calabrais mène une campagne de recrutement très agressive afin de retrouver au plus vite la Serie A. Entre des joueurs rodés aux exigences internationales et des jeunes talentueux, la politique sportive est clairement définie : dominer la Serie B pour revenir au sein de l’élite.

Une ambition assumée

L’ambition, voilà le maître mot qui dicte la présidence de Luca Gallo. Ayant récupéré un club au plus mal, après une faillite (voir l’article Calciomio « La Reggina : de la faillite à la Serie B! »), il a insufflé une nouvelle dynamique en Calabre. Gallo a su mettre en place une ligne conductrice calquée sur sa propre gestion entrepreneuriale et s’est entouré d’une équipe triée sur le volet, pour ramener la Reggina sur le devant de la scène : « Le groupe que tu construis est fondamental. Nous avons confié la partie sportive à un professionnel comme Massimo Taibi. L’entraîneur est aussi un élément décisif. Il n’y a pas besoin d’avoir une cohorte de vingt personnes, cinq ou six suffisent. Savoir choisir ses propres collaborateurs doit être une des caractéristiques des entrepreneurs ». Un amour profond d’un sud de l’Italie bien trop souvent décrié, et un respect des supporters dictent également la politique de l’actuelle présidence. Luca Gallo le définit parfaitement : « Ramener Reggio et la Reggina en Serie A, signifie ramener le vrai sud dans les hautes sphères. Et selon moi, il y a un réel besoin. C’est une ville avec des supporters enthousiastes, qui voient l’équipe et le football comme une revanche sociale, quelque chose de beau qui doit s’exporter hors de Calabre. Une fierté et un honneur territorial ».

 

L’ambition sincère et honorable de refaire de la Reggina une place forte du football italien se traduit clairement sur l’actuel mercato, sous l’impulsion du directeur sportif Massimo Taibi. Ce dernier à pleinement pris conscience de l’importance de son rôle, à savoir trouver des recrues expérimentées et talentueuses, tout en respectant les capacités financières du club : « Nous devons être ambitieux car la ville et le président le sont et le demande. Nous devons être bons pour trouver des joueurs importants, nous avons déjà réussi à attirer des joueurs comme Menez pour le projet et non pour l’argent, autrement nous aurions été chercher ailleurs ».

Un mercato sous le feu des projecteurs

« Nous voulons commencer le championnat pour le gagner, et non pas pour faire de la figuration ». Les mots forts du président Gallo résument à merveille le début de mercato des Calabrais. A la suite de l’officialisation de la montée, Massimo Taibi s’est immédiatement mis au travail et le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat est impressionnant pour un promu en Serie B. Mélangeant expérience et jeunes espoirs, Taibi a offert à l’entraîneur, Domenico Toscano, un effectif capable de lutter pour la montée. Il a tout d’abord rapatrié en Calabre, l’ancien Romain et Milanais Jeremy Menez, mettant tout de suite le promu en lumière. Le Français, ravi de retrouver l’Italie, est la figure de proue de cette Reggina version Serie B. Kyle Lafferty, l’ex Palermitain et ancien compère d’attaque de Belotti et de Dybala, débarque lui aussi. Le jeune espoir du Milan AC Alessandro Plizzari viendra chercher du temps de jeu, lui qui est barré par Donnarumma à Milan. L’ancien Nerazzurro Lorenzo Crisetig voudra également apporter sa pierre à l’édifice.

Après avoir coupé court à l’arrivée du champion du monde français Adil Rami, qui aurait manqué de respect au club d’après Taibi, la Reggina se concentre sur d’autres pistes. Fabio Pisacane, en provenance de Cagliari devrait être officialisé rapidement. Les Calabrais s’arment dans but de lutter contre les cadors du championnat ainsi que le puissant promu Monza. L’espoir et l’ambition prédominent désormais dans l’esprit des tifosi, qui rêvent à haute voix de Serie A.

Julien Ruis



Lire aussi