Giacomo Raspadori, à la poursuite du diamant vert

Par Aurélien Bayard publié le 17 Avr 2021
Crédits

Au début du mois d’avril, les malheurs des uns ont fait le bonheur des autres en Émilie-Romagne. Tandis que le COVID rendait indisponible les habituels titulaires, Giacomo Raspadori en a profité pour endosser le brassard de capitaine de son club formateur. Une véritable consécration pour ce joyau dont il ne reste plus beaucoup de faces à polir.

Merci Papa, Merci Maman

En 2009, le jeune Giacomo doit faire un choix. Continuer à martyriser les clubs locaux situés autour de sa ville natale de Bentivoglio ou s’engager dans une voie sensée l’amener vers le professionnalisme. Gianni Soli – directeur sportif de Sassuolo – et Christian Papalato – entraîneur des équipes jeunes du même club – se montrent insistants mais ce sont les parents du bambin qui font pencher la balance du bon côté. Et même si cela les oblige à faire d’inlassables allers-retours pour accompagner leur progéniture à l’entraînement.

Cinq ans plus tard des minibus font leur apparition et les voilà enfin déchargés de leur tâche. Cependant Giacomo n’est pas certain d’utiliser ce moyen de locomotion car d’autres scouts le scrutent. L’AS Roma, le Milan AC et l’Inter – club dont il est tifosi – sondent le jeune espoir qui se laisse un délai de réflexion. Une nouvelle fois, la décision est prise en concertation avec ses parents. Après un dîner avec eux, il décide de rembarrer ses prétendants afin de poursuivre son aventure en Emilie-Romagne. Une sage décision qui lui permettra de remporter le championnat national Dante Berretti en 2018, le premier de l’histoire des Neroverdi.

Une première réussie

La même année il fait son apparition dans le ritiro estival. Pendant un petit mois, il gambade au milieu des adultes, avant de retourner parfaire ses gammes en Primavera. Cependant, il marque trop de buts – 15 en 26 matchs – pour que Roberto De Zerbi ne fasse pas attention à lui. L’ancien entraîneur de Foggia attend tout de même la dernière journée de la saison 2018/2019 pour l’intégrer à nouveau dans l’effectif professionnel. Et même s’il n’y a plus d’enjeu, Raspadori s’en contrefiche. Il peut enfin étrenner le maillot de son club formateur.

Une seule minute qui en appelle plusieurs puisque l’année suivante il en dispute près de 300. Mais les plus importantes sont celles contre la Lazio le 11 juillet 2020, lorsqu’il est titulaire pour la première fois de sa jeune carrière. D’entrée de jeu, Bourabia trouve Giacomo dans la surface de réparation. Face à Strakosha, l’attaquant de poche ne flanche pas. Il ouvre son pied et pense ouvrir son compteur but. Sa joie est de courte durée puisque la VAR annule son but. Ce n’est que partie remise.

En début de seconde période, il convertit une offrande de Ciccio Caputo et peut enfin exulter. Après cette rencontre il confie que c’est le plus beau jour de sa vie, remerciant bien évidemment son coach mais surtout ses parents pour leur soutien inconditionnel.

Kum Kum Raspadori

Depuis Giacomo voit son temps de jeu augmenter de plus en plus. Tout d’abord grâce à sa polyvalence héritée de ses années en Primavera où il occupait tous les postes sur le front de l’attaque. Mais malgré son physique d’ailier – 1m72 pour 69 kg – c’est bien au poste d’attaquant de pointe qu’il veut se fixer, à l’instar de ses deux modèles.

Le premier, son frère aîné Enrico, ancien sociétaire des équipes jeunes de Sassuolo. Le second, Sergio Agüero. Déjà comparé au buteur de Manchester City, Raspadori garde les pieds sur terre. En effet, au même âge, l’Argentin avait déjà disputé 148 matchs alors que Giacomo n’en compte que 36.

Explosif, technique, capable de prendre la profondeur et doté d’une bonne vision de jeu, l’attaquant de poche est actuellement l’un des plus grands espoirs Neroverdi mais aussi italiens où il est sélectionné depuis les U16. Comme il l’a partagé sur un poste Instagram « Seuls ceux qui se risqueront à peut-être aller trop loin sauront jusqu’où il est possible d’aller ». Si la citation est de T.S Eliot, nul doute que Raspadori se l’applique afin de devenir un futur grand joueur.

Aurélien Bayard



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.