Ranocchia et Juan Jesus : deux défenseurs en danger

Par Cesco publié le 16 Juil 2015

Ranocchia-Juan

Il fut un temps où Ranocchia était considéré comme l’un des défenseurs les plus prometteurs d’Italie. Lorsqu’il était à Bari plus précisément, il impressionnait déjà les observateurs et sa signature à l’Inter semblait être dans la continuité d’une carrière qui s’annonçait resplendissante. Chez les nerazzurri, depuis déjà trois saisons, l’international italien côtoie le jeune espoir brésilien Juan Jesus, né en 1991 et médaillé d’argent aux JO de Londres en 2012 aux côtés de – pardonnez du peu – Thiago Silva. Promis à un bel avenir et marchant sur les traces de Lucio, Juan arrivait lui aussi avec de belles promesses et un potentiel certain. Dans les dires, tout cela semble prometteur, sauf que sur le terrain, c’est tout le contraire. Lent et coupable de bourdes malchanceuses, l’Italien ne convainc pas et offre des prestations en dents de scie, qui commencent sérieusement à agacer des tifosi qui ne font parfois pas dans la dentelle. Le récent événement #askRanocchia mis en place par l’Inter à Brunico a vu passer toutes les piques possibles et imaginables en direction du capitaine sur twitter. Le poids du brassard tout ça … Pour Juan c’est différent : si ses capacités physiques et son investissement sur le terrain ne font aucun doute, sa science tactique douteuse remet en cause tout son talent. Problématique quand on tient une défense à bouts de bras.

Le dernier round ?

Deux défenseurs en difficulté donc, à l’aube d’une nouvelle saison qui annonce un vent de renouveau pour l’équipe. Avec un mercato ambitieux et un projet qui prend forme, cette année est le moment ou jamais d’être dans le coup pour les deux larrons de la défense centrale interiste. Du côté du staff, les messages envoyés aux joueurs ne sont guère plus rassurants. Ainsi, les recrutements de Miranda et Murillo, deux défenseurs centraux aux qualités reconnues : le premier a été capitaine de l’équipe du Brésil lors de la dernière Copa America tandis que le second a été élu meilleur espoir de la compétition. Principales cibles potentielles en cas de changement ? Ranocchia et Juan Jesus. Pour l’Italien, jamais le brassard de capitaine, gage de confiance et de durabilité, n’a semblé aussi lourd. Pour le Brésilien, qui renouvelle chaque fois qu’il en a l’occasion son amour pour l’Inter, il est grand temps de franchir un cap. C’est maintenant ou jamais, surtout à la vue des rumeurs de transferts où leurs deux noms reviennent régulièrement quand on évoque les départs et ce, même si Ranocchia a renouvelé son contrat jusqu’en 2019 avec l’Inter.

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi