Quel projet après la prolongation de Pioli au Milan AC ?

Par Killian Picaud publié le 11 Août 2020
projet-prolongation-pioli

La prolongation de Stefano Pioli officialisée en juillet dernier a totalement bouleversé les projets du Milan AC pour les années à venir. Depuis plusieurs mois maintenant, et notamment en mars dernier, la venue de Ralf Rangnick semblait comme quasi-actée. Désormais, la donne a changé.

La pause liée à la COVID a cassé le rythme de toutes les équipes et certaines, dont le Milan, en ont profité pour bonifier ce break et travailler sur la cohésion d’équipe en vue de la reprise. Un travail gagnant qui a permis aux Milanais de remporter la quasi-totalité de ses matchs depuis la reprise et d’obtenir une qualification pour les préliminaires d’Europa League.

Pioli, l’homme de la situation

Cette dynamique positive est due à un homme en particulier : Stefano Pioli. Si beaucoup diront que la venue d’Ibrahimovic a insufflé une vibe positive au sein de l’effectif, il faut aussi mettre en valeur l’apport de Pioli depuis sa venue. Après des années à jouer en 4-3-3 par défaut, puis en 4-4-2 losange sous Giampaolo, ce qui a été un échec terrible, Pioli a su trouver la bonne formule pour le Milan AC avec son 4-2-3-1 plus structuré et cohérent. Par ce système, il a permis à beaucoup de joueurs de se retrouver d’un point de vue purement footballistique, à l’instar de Kessié, Calhanoglu, Rebic ou encore Leao.

En somme, Pioli a remis de l’ordre dans cette équipe qui ne manquait pas de talent, mais simplement de l’envie et d’un sens du collectif. La venue de Rangnick à sa place devenait de moins en moins justifiable au vu de ce que l’Italien a instauré de positif. De plus, sa prolongation va de pair avec celle d’autres individualités importantes de l’équipe cette année.

Gigio et Zlatan, finalement partis pour rester

Alors qu’ils disposaient d’un bon de sortie il y a de ça quelques mois voire quelques semaines seulement, Ibrahimovic et Donnarumma sont voués à être les cadres de l’équipe pour la saison prochaine. La volonté du club est désormais de capitaliser sur la réussite de cette fin de saison pour la réussite de la saison prochaine, et cela passe par la conservation de ses éléments les plus importants. Le Z a évidemment été l’un des instigateurs de ces résultats positifs et la prolongation de son contrat ne va pas tarder à être officialisée. Idem pour le jeune gardien italien qui a fait une grosse saison, et qui encore aujourd’hui symbolise le renouveau du club. Il Capitano Romagnoli, qui devait également partir cet été, va finalement rester et continuera à assurer son rôle de leader défensif de l’équipe.

Ces deux prolongations de contrat symbolisent le virage à 180 degrés opéré par le club. Exit le projet Rangnick basé sur le recrutement de jeunes prometteurs, qui s’apparentait à un projet de trading de joueurs, le Milan AC semble enfin avoir trouvé la bonne alchimie qui va lui permettre de revenir jouer les premiers rôles du championnat dès la saison prochaine.

Un projet viable ?

Dans ce magnifique élan plein de positivisme, une question subsiste : ce projet va-t-il fonctionner ? Il faut savoir que financièrement, ce projet présente de gros risques. Bien que les capacités budgétaires du club restent obscures depuis la prise en main d’Elliott, il était question cette année d’assainir les finances et d’alléger la masse salariale. Chose qui n’aura pas lieu la saison prochaine vu les salaires énormes, entre autres, de Donnarumma et d’Ibrahimovic.

Ainsi, une non-qualification en Champions League l’année prochaine représenterait, une fois de plus, un énorme échec pour le club, tant au niveau sportif qu’économique. La concurrence ne va pas arranger les choses. Avec le retour au premier plan progressif de la Serie A, on peut compter pas moins de 6 équipes pour prétendre aux places qualificatives pour la C1. Le Milan AC prend une fois de plus d’énormes risques, mais cette fois-ci avec plus de bases positives et de certitudes.

Killian Picaud



Lire aussi