Quel avenir pour Bernardeschi ?

Par Benoit Mahé publié le 19 Mai 2016
Crédits

bernadeschi

Federico Bernardeschi sort d’une saison intéressante où il a montré qu’il avait un fort potentiel mais surtout alterné les rôles. Passant de remplaçant qui entre pour mettre le feu en fin de match à titulaire important. Il a souvent été percutant et a fait preuve de belles qualités de dribble qui lui permettent d’éliminer en un contre un. Il a parfois brillé, comme lors de la dernière journée contre la Lazio, mais a trop manqué de régularité et d’efficacité. Son bilan de 6 buts et 6 passes décisives toutes compétitions confondues est certes acceptable mais ne reflète pas l’étendue de son talent. Il lui arrive encore trop souvent de disparaître dans un match voire pendant plusieurs semaines. Malgré ces défauts, qui sont finalement assez récurrents chez les jeunes de son âge, il a connu à deux reprises les joies de la sélection en mars et fait d’ailleurs partie de la pré-liste de Conte pour l’Euro.

Pourquoi devrait-il partir ?

Bernardeschi a déjà 22 ans et n’est plus considéré comme un espoir. A son âge un joueur de talent peut espérer avoir une place de titulaire indiscutable et avoir la pleine confiance de son entraîneur. Pourtant, force est de constater que Paulo Sousa lui donne du temps de jeu mais n’hésite pas à le mettre sur le banc régulièrement. De plus lorsqu’il est titulaire il ne joue pas toujours 90 minutes et doit souvent céder sa place à l’heure de jeu. L’avenir du technicien portugais n’est pas clairement défini et le jeune ailier devra prendre en compte le projet de ce dernier ou de son éventuel remplaçant avant de faire un choix. En effet, les choix de Sousa sont naturels, d’autant plus que Bernardeschi manque d’efficacité. Néanmoins un joueur de son âge a besoin de temps de jeu. Un challenge à l’étranger pourrait donc l’intéresser, surtout dans un grand club et avec un coach qui lui ferait confiance et qui l’aiderait dans sa progression.

Pourquoi doit-il rester ?

Cette saison tout a été très vite pour le jeune italien et il est nécessaire de prendre du recul et de ne pas s’enflammer. Ce n’est que sa première saison en Serie A et il a montré que si son potentiel est très grand, sa marge de progression l’est tout autant. Un grand entraîneur pourrait beaucoup lui apporter mais Paulo Sousa est loin d’être un mauvais coach et semble capable d’accompagner celui qu’il disait très à l’écoute et désireux d’apprendre. De plus rien ne dit qu’il jouerait plus dans un grand club, bien au contraire. C’est pourquoi la Fiorentina semble être le club idéal pour continuer à grandir. Il a montré qu’il avait très bien compris cela, notamment lorsqu’il a refusé de rejoindre Manchester United et Sir Alex Ferguson en 2011 pour prendre son temps et rester près de sa famille en Toscane. Son père a d’ailleurs déclaré : « s’il est assez bon pour faire une grande carrière, il pourra très bien le faire en restant à la Fiorentina » ; résumant parfaitement l’état d’esprit dans lequel le jeune italien doit être. La décision finale lui appartiendra et, même si un départ pourrait lui apporter certains apprentissages, la meilleure option pour lui semble être de rester à la Fiorentina et de continuer à travailler pour essayer, un jour, d’avoir la carrière de son idole Shevchenko.



Benoit Mahé



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.