Que faut-il attendre de Giampaolo au Milan AC?

Par Killian Picaud publié le 07 Juil 2019

L’officialisation a été prononcée le 19 juin dernier, Marco Giampaolo est devenu le nouvel entraîneur du Milan AC. Il remplace ainsi Gennaro Gattuso qui avait décidé de quitter le club un mois auparavant. Voilà donc un entraîneur très connaisseur du championnat, ayant une empreinte tactique marquée et reconnue qui va prendre les rênes de l’effectif milanais, chose n’étant pas arrivé récemment à cette équipe depuis quelques années.

Le retour d’une identité de jeu au Milan AC

Avec Giampaolo, le Milan AC retrouvera enfin une organisation tactique stable et durable. Si Gattuso avait pour habitude d’établir un 4-3-3 très basique en termes d’animation de jeu, Giampaolo a quant à lui un plan plus structuré. Un 4-4-2 losange plutôt tourné vers l’offensive, sur la base d’un jeu court, avec des milieux rapprochés pour faciliter la conservation du ballon et des latéraux qui montent beaucoup pour créer de l’espace à l’approche du but adverse. Une organisation efficace qui a fait le réputation de l’entraîneur, et qui permettra au Milan de se retrouver une identité de jeu, chose qui leur manquait cruellement depuis des années. On en aura donc fini avec les ballons sur les côtés pour Suso ou Calhanoglu qui finissent inévitablement en sortie de but 9 fois sur 10, au profit d’un jeu plus efficient et attractif.

Une meilleure mise en valeur de joueurs importants

Le schéma de Giampaolo pourra mettre en valeur des joueurs quelques peu en deçà du niveau qu’ils pourraient atteindre. C’est le cas notamment pour Calhanoglu qui aura enfin l’opportunité de pouvoir jouer durablement dans l’axe. Bien qu’il ne déprécie pas jouer sur le flanc gauche, c’est bien lorsqu’il a joué dans l’axe cette saison où il a réalisé ses meilleures performances. Cutrone sera également gagnant puisqu’il sera vraisemblablement la deuxième pointe de l’attaque avec Piatek (le club semble vouloir privilégier son jeune espoir plutôt qu’André Silva quant à lui poussé vers la sortie) et pourra enfin bénéficier d’un temps de jeu conséquent et d’un meilleur soutien autour de lui sur le terrain. Enfin, le jeu dicté par Giampaolo pourra profiter aux milieux très techniques que sont Bonaventura et Paquetà qui sont assez habiles avec le ballon pour pratiquer un jeu plus soutenu. A contrario, les ailiers purs de l’équipe tels que Suso et Castillejo entreront de toute évidence beaucoup moins dans les plans de Giampaolo, ce qui laisse planer des doutes quant à leur avenir au club.

La Champions League en ligne de mire

Depuis désormais 5 ans, l’objectif principal du Milan AC n’est ni plus ni moins que de le retour en Champions League. Les rossoneri ont raté d’un cheveux la qualification la saison dernière en finissant à un seul petit point de l’Inter au classement. La faute notamment à un coaching limité de Gattuso qui n’a pas su trouver des alternatives tactiques pour donner un second souffle à son équipe dans les derniers instants du championnat. Désormais, avec Giampaolo, on peut s’attendre à une meilleure appréhension des matchs importants par les joueurs et un collectif plus organisé à chaque match, ce qui donnerait encore plus de chances à cette équipe de revenir en C1, alors qu’elle en était très proche la saison dernière malgré beaucoup de déconvenues tout au long de l’année.

En somme, l’arrivée de Giampaolo est une très bonne nouvelle pour le club. Par ses compétences, il saura redonner de la régularité et de la confiance à cette équipe talentueuse à qui il manque seulement de l’expérience et un peu de pédagogie pour s’imposer comme un poids important du championnat et pour côtoyer enfin les sommets européens.

Killian Picaud



Lire aussi