Pour ces Azzurri, c’est le mercato de la dernière chance

Par Luca Dangréaux publié le 20 Nov 2019

Dans la Squadra Azzurra de Roberto Mancini, il y a les incontournables comme entre autres Gianluigi Donnarumma, Leonardo Bonucci, Ciro Immobile, Jorginho, Marco Verratti, Lorenzo Insigne Federico Chiesa ou Nicolo Barella. Ces internationaux de longues dates, systématiquement convoqués par le Mister depuis sa prise de fonction et qui, sauf en cas de blessure, seront dans le groupe qui participera à l’Euro 2020. Et puis il y une seconde tranche de joueurs qui devront tout mettre en oeuvre lors des prochains mois pour espérer voir leur nom dans la liste communiquée par Mancini. Tout, à commencer par faire le bon choix lors du prochain mercato hivernal, le denier avant la compétition tant convoitée. Changer de club, changer de pays, changer de statut, se réveiller, revenir au bercail ou descendre d’un étage… Les dilemmes sont multiples mais chaque cas est particulier. Nous nous sommes basés sur les cinq dernières listes azzurre pour établir une revue d’effectif de ces « sélectionnables » qui ont une demi-saison pour aller chercher leur place. Parce qu’une compétition internationale ne se gagne pas à 11 mais bien à 23.

La bataille des latéraux

Que ce soit pour le poste de latéral gauche ou de latéral droit, le titulaire n’est pas défini et les six prochains mois des principaux candidats seront déterminants. Honnêtement, il est difficile d’imaginer Mattia De Sciglio et Emerson titulaire en Nazionale alors qu’ils passent leur saison sur le banc de touche de, respectivement, la Juventus et Chelsea. L’ancien Milanais, nonobstant ses blessures à répétition, n’a joué que trois matches et 195 minutes de Serie A depuis le début de saison. L’Italo-Brésilien en est à huit matches et 675 minutes. Ce sont Cristiano Biraghi, Leonardo Spinazzola et Luca Pellegrini qui en profitent.

Alessandro Florenzi peut-il perdre sa place d’international ? Dans le chapeau introductif est mentionné le verbe « se réveiller », c’est pour le latéral giallorosso qu’il a été employé. En l’alignant, Mancini s’assure que le côté droit de sa défense sera gardé par un soldat mais peut-on être titulaire dans cette Nazionale après deux années moyennes ? A ce poste, Danilo D’Ambrosio et Giovanni Di Lorenzo proposent d’autres qualités, d’autres certitudes.

Gagliardini, Politano et Cristante un étage en dessous ?

Après leur éclosion dans des clubs moyens de Serie A, Roberto Gagliardini, Matteo Politano et Bryan Cristante ont tenté le coup dans un grand club du championnat. Semble-t-il un trop grand club du championnat. Aucun de ces trois-là n’est titulaire et ils voient leur place en Nazionale s’éloigner convocation après convocation. Une place qui leur était promise après la déroute suédoise de novembre 2017. La sitatuion des Nerazzurri semble être la plus préoccupante puisque sans eux, Antonio Conte gagne. Depuis sa prise de fonction, Mancini convoque en moyenne sept milieux de terrain par rassemblement. Cinq de ses sept places sont occupées par Verratti, Jorginho, Barella, Sensi et Lorenzo Pellegrini pendant que Zaniolo s’accaparent tranquillement la sixième. Les trois joueurs cités plus haut ont parfaitement leur chance de faire partie du voyage à condition qu’ils enchaînent les performances (règle qui vaut pour chacun). A moins qu’ils ne soient tous coiffés par Sandro Tonali.

Demeure enfin le cas Stephan El Shaarawy qui continue de surprendre. Le « Pharaon » nous a surpris lorsqu’il a quitté l’Europe pour l’Asie alors qu’il sortait d’une de ses meilleures saisons et il nous a encore surpris par ses présences dans les listes azzurre d’octobre et de novembre. Existe-t-il un accord entre lui et le sélectionneur lui assurant une place dans la Squadra Azzurra ? Si tel n’est pas le cas, une saison entière passée au rythme du championnat chinois, ça commencerait à faire beaucoup. Sa chance se trouve peut-être dans la faible concurrence au poste d’ailier. Mais aussi dans le prochain mercato.

Luca Dangréaux



Lire aussi