Piatek nouveau numéro 9 du Milan AC, fin d’une malédiction?

Par Florian Sapetti publié le 19 Juil 2019

Krzysztof Piatek a décidé de changer de numéro de maillot en choisissant le numéro 9 au Milan AC qui connait peu de succès depuis l’ère Filippo Inzaghi. Arrivé du Genoa durant le mercato hivernal, le Polonais a totalisé 11 buts en 21 journées de Serie A avec le club lombard. Sera-t-il à la hauteur de ce maillot si prestigieux ?

La lourde hérédité laissée par Filippo Inzaghi

Le numéro 9 au Milan AC est symbolique : il fait référence aux gloires du passé, aux grands attaquants capable de marquer dans n’importe quelle position. Et lorsque l’on parle de numéro 9 à Milan, on pense bien entendu à Filippo Inzaghi (mais pas seulement) qui a porté ce maillot entre 2001 et 2012. Il a totalisé 300 présences en inscrivant 126 buts notamment. Depuis, aucun joueur n’a réellement su s’imposer avec ce maillot.

En effet, en 2012-2013, c’est Alexandre Pato qui décide de quitter son maillot numéro 7 pour prendre le maillot numéro 9. Une saison catastrophique pour l’international brésilien qui conclut avec 0 buts avant de laisser la place à Alessandro Matri qui ne fera pas beaucoup mieux (1 but en 15 matchs).
L’année suivante, Fernando Torres arrive à Milanello et marquera le même nombre de buts en 10 rencontres, un passage éclair de l’espagnol qui part dès le mois de janvier 2015. Mattia Destro prend sa place mais ses prestations sont loin d’être suffisantes malgré 3 réalisations (15 matchs disputés également).

L’année 2015-2016 est marquée pour les Rossoneri de deux recrues de premier choix en attaque : Carlos Bacca et Luiz Adriano. Le Brésilien choisit le maillot numéro 9 mais il laissera très peu de bons souvenirs (6 buts inscrits, 4 en championnat) avant de laisser ce maillot « maudit » à Gianluca Lapadula. L’Italo-péruvien est à l’heure actuelle le meilleur numéro 9 depuis Filippo Inzaghi ayant totalisé 8 buts en Serie A.
En 2017-2018, c’est au tour de André Silva de porter le « fardeau » du numéro 9 sans succès : le bilan est bien faible, 2 buts en championnat et 8 buts en Europa League (dont 6 réalisations durant la phase de poule).

L’année dernière, on espérait définitivement écarter cette véritable malédiction avec l’achat de Gonzalo Higuain, véritable bomber de la Serie A. Malheureusement, son expérience s’est également soldé par un échec (6 buts inscrits) avec un départ prématuré en janvier 2019 au Chelsea. Depuis janvier, le maillot numéro 9 est vacant, Leonardo avait précisé que le maillot numéro 9 du Milan AC devait se mériter sur le terrain.

Krzysztof Piatek, le bomber tant attendu ?

L’ex-joueur du Genoa a de suite su s’imposer au Milan AC en s’adaptant très rapidement, en réalisant des prestations exempaires. Dans le 4-3-3 de Gattuso, Piatek s’est trouvé à la perfection à la pointe de l’attaque. Il a su être efficace devant le but et il a tout de suite répondu aux attentes élevées. Il a bien supporté le changement du Genoa à Milan, il n’a pas peur des responsabilités bien au contraire comme il le dit en conférence de presse : « Moi je suis né pour marquer« , un vrai serial killer, comme Filippo Inzaghi justement.

Son arrivée à Milan pour une somme avoisinant les 35 millions d’euros a tout de suité été payante. Ses prestations ont été convaincantes, il a tout de suite su conquérir les tifosi avec sa célébration de « Pistolero » et a marqué des buts fondamentaux entre janvier et le mois de juin 2019.

Il a su convaincre les dirigeants de lui laisser porter le numéro 9 du Milan AC. Avec l’arrivée de Giampaolo en tant que nouvel entraineur, l’idée est de jouer en 4-3-1-2. La seule certitude en attaque répond au nom de Krzysztof Piatek, l’une des rares satisfactions de la saison passée. L’attaquant polonais sera-t-il à la hauteur de la situation? Surtout pourra-t-il « vaincre » le tabou du maillot numéro 9 laissé par Filippo Inzaghi? Car tous ceux qui ont osé porté ce maillot ont fait une saison décevante au mieux, désastreuse pour la plupart. Mais Piatek est prêt à relever ce défi.

Florian Sapetti



Lire aussi