Piatek, le pistolero a besoin de balles !

Par Marco Pacini publié le 24 Mai 2019

Dés son arrivée au Milan AC Krzysztof Piatek avait fais sensation, après un début de saison incroyable avec le Genoa « RoboCop » semblait lancé pour remplacer à la perfection le mal-aimé Higuaín. Le Polonais s’est très vite intégré à l’effectif et s’est attiré la sympathie des supporters rossoneri notamment avec son but contre l’Atalanta décrété cette semaine « But de l’année » par la ligue.

Le pistolero symbole de reprise pour le Milan AC

Après le départ d’Higuaín beaucoup de milanistes ont été soulagés d’entendre le nom de Piatek pour remplacer l’attaquant argentin. Actuellement 3ème meilleur buteur de Serie A juste devant Cristiano Ronaldo, Krzysztof peut être fier de sa saison. Son instinct de buteur ne l’a que très rarement trompé et son envie de marquer est inconditionnelle. Gattuso s’est empressé de faire jouer le buteur dans son dispositif préféré, le 4-3-3, ce qui ne lui a pas forcément rendu service.

Piatek a totalement relégué Cutrone sur le banc milanais, mais comment dire non à un buteur avec une telle réussite. L’opération de la direction milanaise en recrutant Piatek est donc un succès, en plus d’avoir enfin du réalisme de la part de son buteur, le Milan AC peut déjà se réjouir de la potentielle plus-value que va lui rapporter le jeune buteur. Recruté pour 40 millions d’euros, cela semble une affaire quand on voit les tendances du marché actuel, on sait que Piatek intéresse de gros clubs et on peut imaginer que s’il part, le club lombard risque de se remplir les poches.

Un tireur en manque de balles

A l’inverse de ses débuts au club milanais, le pistolero s’est, ces derniers mois, retrouvé doublement à court de balles. En effet, depuis le match de championnat retour contre le Lazio (remporté 1-0 par les rossoneri) le buteur de 23 ans a connu sa plus longue période de disette cette saison : 6 matchs sans marquer. Même si cela ne semble pas forcément très inquiétant aux premiers abords cette période se traduit par la deuxième pénurie de balles pour le milanais. En effet Piatek a reçu le même traitement que la plupart des anciens buteurs milanais, un gros manque de passes.

L’isolation du buteur, ça devient un problème bien récurent dans le 4-3-3 de Gattuso et une véritable malédiction qui s’abat sur tous les buteurs milanais depuis quelques années. Pendant cette période de disette, Piatek n’avait touché que 18 ballons dans la surface adverse en 6 matchs. Mais Gattuso a parfois des éclairs de génie et résorbe ce problème tactiquement, son 4-3-3 se transforme alors en 4-4-2 et ainsi l’entrée de Cutrone (seul autre pointe milanaise) permet au polonais de plus facilement se libérer du marquage et donc de provoquer plus d’occasions.

C’est le week-end dernier que le « Pistolero » , comme il aime se faire appeler, a retrouvé le chemin du but en inscrivant un but décisif contre Frosinone qui permet au Milan AC de continuer à rêver de la C1. Piatek semble en tous cas se plaire à Milan, le projet semble lui convenir pour l’instant, mais attention à ce que son envie de marquer ne le pousse pas vers la sortie dans un cas d’une autre disette prolongée.

Marco Pacini

Rédacteur pour Calciomio.



Lire aussi