Perisic, quel est ton poste ?

Par Cesco publié le 04 Oct 2015

perisicLe renouveau tactique de l’Inter passe par le coach. Mancini, depuis son arrivée, le sait bien et le mercato réalisé en ce sens cet été a contribué à cette renaissance supposée. Parmi les onze coups déjà cités, Ivan Perisic, l’ailier en forme du Wolfsburg de la saison 2014/2015 a troqué sa casaque allemande contre la tunique milanaise pour apporter quelques armes en plus à une attaque en difficulté. Objectif 4-3-3, 4-2-3-1 ? C’est ce que laissent entendre les conférences de presse de Mancini depuis le début de saison. D’ailleurs on ne s’y trompe pas puisque lors des suppositions concernant les formations quelques jours avant les matchs, c’est ce même 4-3-3 qui revient avec Perisic à gauche où à droite. Seulement voilà, lorsque les compos officielles tombent, c’est bien le 4-3-1-2 qui prend le relai avec le Croate en trequartista. Un poste qu’il peut assumer selon son coach, mais pour lequel il n’est pas vraiment adapté comme en témoignent ses premières prestations. Constamment en recherche de sa ligne de touche fétiche, Ivan Perisic se retrouve perdu dès lors qu’il est un peu en retrait.

Loin d’être un créateur, Perisic est avant tout un ailier explosif. Capable de déborder sur les ailes avec une vitesse impressionnante, il est adepte du jeu rapide et direct, marque de fabrique de son équipe d’antan. À l’Inter, il doit réapprendre et repartir de zéro. La Serie A n’est pas la Bundesliga et le style de jeu des nerazzurri est différent de celui des loups. Plus de possession, moins de vitesse. Plus d’attaques placées, moins de contres débridés. Avec ce type de jeu, Perisic doit donc s’adapter et prendre le temps et ses marques. Pour Mancini, le casse tête est de mise. D’abord trequartista, ailier gauche contre le Chievo (un poste qui l’a d’ailleurs mis en avant lorsque l’Inter menait puisque plus d’espaces) et même latéral droit contre la Fiorentina lors du numéro de cirque mis en place par le coach de Jesi pour le choc de la semaine dernière. Dans tous les cas Perisic n’est pas totalement prêt, non pas physiquement mais tactiquement. Alors que sur les réseaux sociaux, on le surnomme déjà le « tout droit Perisic« , le Croate va devoir passer la vitesse supérieure. Ça tombe bien puisqu’avec la blessure de Jovetic, il devrait pouvoir jouer à son vrai poste dès ce soir aux côtés d’Icardi et Ljajic. À lui de jouer maintenant et de montrer quel joueur il est vraiment. Après tout, Ausilio ne s’est pas démené tout l’été pour rien quand même.

Cesco

Rédacteur en Chef



Lire aussi