Pellegrini/Cutrone/Chiesa : Le flambeau du renouveau

Par Maxime Charpotier publié le 22 Mar 2018
Crédits


Après un échec aussi terrible que la non-qualification pour la prochaine Coupe du Monde, la Nazionale se devait de tout remettre à plat et de rebondir sous l’impulsion de nouveaux joueurs. Qui dit fin de cycle dit nouvelle page à écrire et quoi de mieux que de jeunes talents aux dents longues pour préparer la suite. Cette logique de jeunesse, pourtant rarement appliquée en Italie, se poursuit jusque dans le sélectionneur (intérimaire) en place, Luigi Di Biagio, habitué à travailler avec eux.

Chiesa l’atout polyvalent de Luigi di Biagio

S’ils sont nombreux à être peu expérimentés et plutôt joueurs d’avenir que vieux briscards, les symboles du renouveau sont sans aucun doute les très jeunes Federico Chiesa et Patrick Cutrone. A 20 ans à peine les deux attaquants ont déjà tout pour séduire l’Italie et débarquent tout nouvellement chez les A. Leur saison est pourtant assez différente. Le Florentin est dès le début placé dans le projet de son équipe, elle aussi rajeunie, et enquille les matchs en alignant les performances encourageantes. Plutôt ailier voire milieu que véritable buteur, sa polyvalence pour s’adapter à différents schémas tactiques, sa mentalité positive et sa régularité sur les nombreux matchs qu’il a joués lui donnent une vraie chance d’avoir du temps de jeu avec sa sélection. S’il part avec un léger retard sur des joueurs comme Insigne et surtout Candreva à droite qui peine pourtant à convaincre, Di Biagio pourra également s’en servir en fin de match ou pour changer sa tactique.

Patrick Cutrone, le troisième homme

Pour le buteur milanais, Patrick Cutrone, son émergence cette saison s’est avérée aussi inattendue que délicieuse. Dans le nouveau projet rossonero, les places en attaque étaient rares. Derrière Kalinic et André Silva recrutés tout deux pour une somme conséquente le jeune Patrick devait se contenter d’être un troisième choix. Il a su tenir son rôle dans un premier temps avant de démontrer qu’il pouvait donner beaucoup plus. Exemplaire sur le terrain, tueur devant le but et opérationnel immédiatement il est désormais titulaire chez les rossoneri avec ses 15 buts toutes compétitions confondues. En sélection il sera encore une fois le troisième homme derrière Immobile et Belotti mais les quelques minutes de jeu dont il pourrait profiter pourraient lui suffire, on l’a vu, à bousculer la hiérarchie. Un rôle qui semble donc lui convenir bien mieux qu’à Zaza ou Balotelli…

Un bol d’air frais pour la sélection

Au milieu, la refonte s’annonce plus difficile. Si Jorginho fait de plus en plus l’unanimité grâce à ses bonnes performances en club, le niveau des autres joueurs en sélection, comme Verratti ou Parolo, laisse pour l’instant la place à une surprise dans un futur proche. Et pourquoi pas Lorenzo Pellegrini ? A 21 ans le milieu de la Roma a déjà titillé le haut niveau avec la Ligue des Champions et sa qualité de passe pourrait inciter le sélectionneur à lui donner sa chance si les titulaires continuent à ne pas s’imposer. Car ces jeunes, au-delà de leur apport sur le terrain et des promesses qu’ils pourraient nous laisser entrevoir apporteront à coup sûr un bol d’air frais à la Nazionale. Celui qui était nécessaire, celui qui pousse les anciens à se dépasser à nouveau et les titulaires à se donner pour garder leur place. Un vent de fraîcheur qui ne doit pourtant pas faire oublier que la sélection nationale demande un niveau d’exigence encore plus important à ses joueurs et que la marche peut souvent s’avérer difficile à franchir, certains pourront en témoigner…



Avatar

Maxime Charpotier

Rédacteur



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Calciomio est le seul média 100% foot italien. Renseignez votre email pour recevoir un email quotidien avec les meilleures actualités.

Inscription effectuée :)