Milan AC : Patrick Cutrone, à l’aube d’une promesse

Par Romain Simmarano publié le 27 Jan 2017

CUTRONE

Patrick Cutrone peut quitter la Primavera du Milan AC avec la tête haute. Auteur de 33 buts en 56 matches avec les jeunes du club lombard, le natif de Como attire forcément une attention toute particulière. Car le voilà, lui qui avait déjà été convoqué à trois reprises par Montella sans jamais entrer en jeu, désormais intégré pleinement à l’équipe professionnelle. Dans les équipes de jeunes de la Nazionale, qu’il n’a jamais vraiment quittées, il a été l’auteur de 29 buts en 55 matches, une statistique elle aussi encourageante. C’est maintenant une toute autre aventure qui s’annonce, celle-là même qui le verra se battre pour du temps de jeu face à Carlos Bacca et Gianluca Lapadula.

Un défi exceptionnel

Rien ne s’annonce aisé pour le jeune homme. Carlos Bacca, encore auteur d’un but et plus généralement d’un bon match en Coppa Italia face à la Juventus, se battra comme un lion pour conserver une place de titulaire déjà chèrement cédée à de rares reprises à Lapadula. Ce dernier, lui-même dans une position compliquée, a su se montrer décisif à plusieurs reprises et bénéficie en principe de la confiance de son entraîneur. Autant dire qu’à 19 ans, l’attaquant italien n’est pas en position de force. Il faut toutefois imaginer que la cohabitation à présent quotidienne avec ces deux attaquants éprouvés peut aussi être le gage d’une évolution dans le bon sens. Cutrone est jeune, et il dispose de véritables « lettres de recommandation » de son ancien entraîneur Stefano Nava, qui dirige les jeunes rossoneri. Dans un secteur offensif particulièrement sollicité, sa chance viendra. A plus forte raison que Patrick Cutrone a déjà joué plus de 1100 minutes de jeu cette année, et débarque donc en équipe première dans une forme physique irréprochable.

L’opportunité d’un prêt ?

Pour autant, dans une réflexion de plus long terme, la présence devant lui de deux n°9 lui impose une réflexion nouvelle. Soit il parvient, par éclairs, à démontrer sa valeur au plus haut niveau durant les quelques mois à venir, soit il devra en cas d’absence de temps de jeu envisager la possibilité d’un prêt. Aucun déshonneur en cela, d’ailleurs, et la possibilité à envisager de faire ses armes ailleurs pour mieux revenir armé de la Croix de Saint Georges, emblème milanais par excellence. Un autre problème se pose d’ailleurs : le contrat du jeune attaquant se terminant en juin 2018, les dirigeants milanais ont tout intérêt à sécuriser dès aujourd’hui sa place parmi les babies milanais, immenses espoirs symboles de la reconstruction du club. Car si le joueur devait exploser dans les semaines à venir, ce que plusieurs observateurs s’imaginent, il serait bien regrettable de n’avoir pas préparé les conditions de sa prolongation au sein du club. D’ici là, le public milanais ne manquera pas d’espérer voir ce mystérieux bomber faire ses premières armes en Serie A. Il faut lui souhaiter que cela se produise au plus vite, et de façon fructueuse.

Romain Simmarano

Rédacteur



Lire aussi