Parma Calcio, objectif remontée immédiate : la difficile vie en Serie B (2/4)

Par Ben Soffietti publié le 24 Déc 2021
Crédits

En début de saison, Calciomio faisait un état des lieux de la situation du club de Parma, qui venait tout juste d’être relégué en Serie B mais qui au même moment, retrouvait la légende Gianluigi Buffon et réalisait un mercato ambitieux afin de retrouver au plus vite l’élite. Toutefois, après 18 journées de championnat et alors qu’il ne reste qu’une rencontre pour boucler la phase aller, initialement prévue dimanche mais repoussée pour cause de crise sanitaire, les ambitions de Parma ont été revu à la baisse car les équipes de tête sont loins et surtout, parce que les Ducali flirtent avec la zone rouge. Le président américain Kyle J. Krause découvre la difficile vie en Serie B.

Des résultats très décevants

Dimanche 19 décembre. Alors qu’il est presque seize heures, M. Manganiello siffle la fin du match entre les locaux d’Alessandria et leurs adversaires du jour, le Parma Calcio. Les visiteurs, qui ont inscrit deux buts avant la pause par Franco Vazquez et Benedyczak, s’imposent logiquement et peuvent souffler. En effet, les coéquipiers de Gianluigi Buffon, grâce à ce succès, prennent six points d’avance sur leurs hôtes dominicaux qui restent englués dans la zone de play-out. Parma respire mais le club passé sous pavillon américain en 2020 est bien loin de son objectif initial : la remontée immédiate.

Bon dernier de Serie A à l’issue de la saison précédente, les dirigeants de Parma ne souhaitent pas s’éterniser en deuxième division et le mercato ambitieux du club laisse penser que les Ducali joueront les premiers rôles. Une supposition qui s’avère véridique trois matchs durant, avec notamment un éclatant 0-4 infligé à Pordenone. Mais s’ensuit une série de six matchs sans victoire, auquel s’ajoute une correction reçue contre Lecce (4-0), autre prétendant à la promotion. La situation oblige le club à se séparer de Maresca, dont l’inexpérience à la tête d’un club professionnel a été fatale. Beppe Iachini est nommé mais le bilan après 18 journées est très décevant avec seulement cinq victoires. Cependant, avec seulement cinq points de retard sur la huitième place, synonyme de play-off, les Gialloblù peuvent encore espérer accrocher le bon wagon d’ici la fin de la saison, à condition d’enclencher une nouvelle dynamique.

Buffon, capitaine dans la tempête

Nommé capitaine après le départ de Gagliolo à la fin du mercato estival, Gigi Buffon espérait vivre une saison triomphante pour son retour dans le club de ses premiers succès. Cependant, le capitaine semble abandonné depuis le début du championnat et le temps où se trouvait devant lui l’hermétique BBC doit lui paraître bien lointain. Avec un temps de jeu de 1 551 minutes, l’ancien capitaine de la Nazionale est le joueur le plus utilisé par Maresca puis Iachini. Le défenseur belge Cobbaut est juste derrière en terme de minutes disputées alors que seul le milieu Stanko Jurić a, comme Buffon, pris part à chacune des rencontres du club émilien.

Niveau performance, Buffon démontre encore de belles choses et si Parma a la meilleure défense de la deuxième moitié de tableau (21 buts encaissés), il n’y est pas pour rien. En plus de six clean sheet, le gardien de 43 ans est le portier qui a effectué le plus de parades en Serie B, 66, soit le troisième meilleur ratio tir cadré-arrêt. En résumé, si la saison est plus compliquée que prévu, Buffon reste décisif, à l’image du pénalty repoussé contre Como.

Le mercato d’hiver, une solution ?

Inspirés l’été dernier, avec les arrivées intelligentes de Schiattarella et Vazquez notamment, les dirigeants de Parma seront-ils aussi actifs cet hiver ? Il semblerait que oui, au regard de la longue liste de cibles potentielles émise dans les journaux locaux, notamment la Gazzetta di Parma. Iachini désire un attaquant supplémentaire et Roberto Piccoli, peu utilisé par Gasperini du côté de Bergame, pourrait venir trouver du temps de jeu en Émilie-Romagne. Kevin Lasagna, apparu seulement douze fois en Serie A, verrait peut-être d’un bon oeil un tremplin de mi-saison. Mais pour le moment à quelques jours de l’ouverture du marché des transferts, Marco Benassi, qui a côtoyé Iachini à la Fiorentina et n’a disputé que six matchs depuis août, serait la piste la plus chaude pour étoffer l’effectif parmesan.

Suffisant pour espérer une remontée lors de la deuxième partie de saison ?

À retrouver :
Épisode 1 – un mercato ambitieux
Épisode 2 – la difficile vie en Serie B
Épisode 3 – à suivre …

Ben Soffietti

Rédacteur



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.