Paquetá, pas encore mûr ?

Par Loïc Costet publié le 10 Mai 2019

Arrivé au Milan AC avec l’étiquette de « nouveau Kaka », Lucas Paquetá avait une pression immense mais réussissait ses débuts en devenant immédiatement titulaire dans le 11 de Gattuso dès le mois de janvier. Mais depuis, le milieu brésilien n’est pas parvenu à passer un cap. Suspendu après son exclusion face à Bologna, il ne rejouera plus cette saison. L’occasion de dresser le bilan d’une pépite qui manque encore de maturité mais dont la véritable éclosion est espérée la saison prochaine.

Son retour était attendu

Exclu, il a quitté le terrain énervé et frustré face à Bologne. Lundi, le Brésilien a vu rouge à la 74e, laissant ses partenaires à dix pour un dernier quart d’heure à risque. Gattuso a parlé de « jeunesse et de naïveté » concernant son poulain de 21 ans. Mais déjà face au Torino, une semaine plus tôt, le gamin de Rio de Janeiro était apparu nerveux et pas souvent dans le bon tempo. « Quand il (Paquetá) est disponible, il nous aide beaucoup. Mais il ne va pas tout changer tout seul », avait prévenu l’entraîneur milanais avant le choc à Turin.

Blessé durant plusieurs semaines, Paquetá était de retour pour ce match capital dans la course à la quatrième place. La presse italienne désignait déjà le numéro 39 milanais comme « le sauveur », « le dernier espoir » des Rossoneri. Mais Paquetá n’a pas suffi à soigner tous les maux du Milan. Au contraire, il a souvent voulu forcer le dribble ou la dernière passe et n’a absolument pas eu l’influence espérée dans la création du jeu. En toute logique, Gattuso le sortait à l’heure de jeu. Lundi, contre Bologna, il n’a pas été beaucoup plus influent. Mais c’est tout de même de lui qu’arrive le second but avec un tir repoussé par Skorupski. Mais les tifosi attendent plus, beaucoup plus.

Débuts en fanfare puis baisse de régime

Et les supporters ont raison d’être exigeants. Non pas parce que son transfert a coûté 35 millions d’euros, encore moins parce que le jeune milieu peut faire penser à une illustre légende au numéro 22 du club… Non, l’attente est surtout immense car Paquetá s’est incroyablement bien adapté à sa nouvelle équipe et à la Serie A dès son arrivée au mois de janvier. Titulaire quatre jours seulement après avoir été présenté à la presse, le Brésilien a ensuite conservé sa place dans le 11 milanais pendant de très longues semaines. Piatek et lui représentaient un renouveau, un duo efficace et spectaculaire, celui qui devait mener les Rossoneri vers le podium. Mais depuis le derby, rien ne va plus au Milan et Paquetá accuse le coup lui aussi.

Rendez-vous la saison prochaine

Suspendu trois matchs suite à son carton rouge reçu à San Siro lundi, Paquetá ne foulera plus les pelouses de Serie A avant la nouvelle saison, au mois d’août. Sa première demi-saison avec le Milan se solde donc avec un bilan d’un but et d’une passe décisive en 13 matchs de championnat. Le compte n’y est peut-être pas, mais ses performances ne doivent pas se résumer à des statistiques. Le jeune brésilien a un pied gauche qui est amené à régaler tous les passionnés de foot. « Paquetá a besoin d’être en possession de tous ses moyens », résumait Gattuso. Combatif, technique, intelligent… la pépite milanaise a les qualités pour évoluer dans un milieu à trois ou en numéro 10. Alors que le départ de Gattuso est plus que probable, son successeur sera-t-il tenté de faire évoluer Paquetá un cran plus haut ? Peut-être le choix du déclic…

Loïc Costet



Lire aussi