Au Palermo, rien ne va plus entre les tifosi et Zamparini

Par Carlo Sibille Lumia publié le 12 Août 2016
Crédits

Palermo« Zamparini, va-t’en! » Le slogan scandé à l’unisson par les tifosi dans les rues de la capitale sicilienne est sans équivoque. La campagne de contestation envers Maurizio Zamparini, connu pour ses frasques, n’a en effet de cesse d’enfler ces derniers jours. Lors de la dernière manifestation, en fin de semaine passée, quelques 300 palermitains, escortés par les forces de l’ordre, se sont rendus jusqu’au stade Renzo-Barbera, fumigènes à l’appui, pour exprimer leur mécontentement. Ils ont par ailleurs récolté une multitude de signatures dans une pétition invitant le président du Palermo à lâcher le club dans les plus brefs délais. La coupe est pleine pour une majeure partie du peuple rosanero qui semble en effet unanime sur la question de leur président: « Ce Palermo ne nous appartient plus, ce n’est plus que le jouet de Zamparini. »

Le profit pour seul objectif

En cause, le manque d’investissements financiers de ce dernier depuis plusieurs années: « On en a marre d’un président qui n’a qu’un seul objectif, celui d’acheter et de vendre des joueurs dans le but de faire des profits ! Tout cela au détriment des résultats sportifs. On en a marre d’un président qui couvre de ridicule nos couleurs et qui joue la toile de Pénélope avec notre drapeau. Même s’il a par le passé apporté des joueurs et des résultats, la balance est clairement négative sur la dernière saison« , dénoncent les tifosi rosanero. Ces derniers ont encore en travers de la gorge la tournure qu’a pris la saison 2015/2016 avec un maintien sur le fil et de multiples changements d’entraîneurs. En effet, les frasques de l’entrepreneur, au caractère aussi volcanique que l’île sicilienne, semblent ne plus passer du côté de Palerme. Outre ses nombreuses joutes verbales, notamment à l’égard de ses joueurs, on se souvient de plusieurs épisodes pour les moins épiques, dont celui de Davide Ballardini, l’entraîneur limogé puis repris quelques heures plus tard par SMS en début d’année: « Davide, je m’excuse, tu restes mon entraîneur. » Avant d’être finalement définitivement remercié quatre jours plus tard…

Palermo aux mains des Chinois dès septembre?

Les tifosi, visiblement excédés par les nombreux caprices et la gestion sportive désastreuse du dirigeant palermitain, ont à ce titre demandé aux autorités publiques de Palerme de faire tout ce qui était en leur pouvoir pour « faciliter l’inévitable départ de Maurizio Zamparini » de la présidence de l’US Città di Palermo. Il suffira peut-être à ces derniers d’un peu de patience supplémentaire car l’avenir des rosanero pourrait bien se teindre de rouge avec la piste chinoise qui semble se confirmer…

Selon le Corriere dello Sport, l’affaire a même des chances d’être conclue dès le début du mois de septembre, le rapprochement entre le président et les asiatiques étant déjà bien amorcé. L’entrepreneur italien serait alors nommé président honoraire. Une conclusion parfaite pour ce dernier dont le regard se tourne de plus en plus vers l’Est. Une importante société chinoise (dont le nom n’a pas fuité pour le moment) serait en effet prête à investir pour relever le club sportivement, mais également pour construire de nouvelles infrastructures, avec notamment un stade et un centre d’entraînement. Ce serait alors le début d’une toute nouvelle ère pour le Palermo.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Daniele De Rossi rassure concernant son avenir à la Roma

La Juventus prêt à poursuivre Allegri en justice ?

Khvicha Kvaratskhelia vers une prolongation avec Naples?

Rebondissement dans le dossier Gleison Bremer à la Juventus

Paolo Montero, nouvel entraîneur de la Juventus

Avatar

Carlo Sibille Lumia



Derniers articles