Palermo aux portes de la Serie A

Par Rémi Falvo publié le 26 Avr 2018
Crédits

A cinq matches de la fin du championnat sans compter les play-off, Palermo se place en troisième position de Serie B, à égalité de points avec Parma qui ne les devance que grâce une meilleure différence de but, et à un but près. Frosinone se place à un point derrière les deux clubs historiques, et n’a pas fini de faire parler de lui non plus. Mais cela ne fait aucunement trembler le club sicilien qui avance tête baissée vers son but : retrouver l’élite.

Des moment difficiles

Le départ a pourtant été laborieux : seulement 13 points pris sur les 10 premiers matchs, quand l’ambition du club était de jouer les premiers rôles… Autant dire que le président Zamparini avec la main possée sur le bouton du siège éjectable de son entraîneur Bruno Tedino arrivé en Sicile en juin. Et lors de la quinzième journée quand son équipe perd 3-0 à domicile face à Cittadella, toute la Sicile s’attendait à ce que cet échec soit le dernier de Tedino sur le banc de Palermo. Il n’en sera rien. Et ce n’est pas le seul faux pas du club cette saison : la défaite chez le leader Empoli par 4-0 est une déception énorme, tant la différence de niveaux s’est faite ressentir ce jour-là… Mais les rosanero ne baissent pas la tête pour autant, ils repartent de l’avant et prennent les points le 10 mars face au concurrent direct Frosinone, en s’imposant à domicile sur le score de un à zéro. Le rêve de la promotion pointe le bout de son nez dès lors.

Au loin la Serie A

Ce que l’on peut remarquer chez cette équipe de Palermo, c’est qu’elle encaisse très peu de buts : 33 en 37 matches de Serie B. C’est la meilleure défense du championnat, et ce malgré les corrections subies contre Cittadella et Empoli. Lors d’une compétition à longue durée, avoir une bonne défense est un atout non-négligeable, et encore plus si celle-ci est modulable : Tedino passe parfois d’un 4-5-1 à un 3-5-2 en fonction du jeu de l’adversaire, ce qui est une chance dont peu d’entraîneurs peuvent jouir. D’autant que celle-ci est en forme : 2 buts encaissés sur les 4 derniers matchs, et l’équipe reste sur deux clean-sheets de suite. Quelle meilleure manière d’aborder la fin de ce championnat que de pouvoir compter sur une défense sans faille? Quand devant, Nestorovski réalise sa meilleure saison depuis qu’il a quitté le championnat croate en claquant 13 buts en 27 matches, cela fait une équipe armée pour la remontée. L’objectif affiché des Siciliens est clair : la deuxième place. Cela va certainement se jouer avec Frosinone et Parme. Le problème, c’est que toutes les cartes importantes semblent déjà jouées, les trois clubs ne devant plus se rencontrer. Il ne reste donc plus qu’un faux pas de l’un des trois pour décider du sort de cette Serie B. En cinq journées cela peut très bien arriver. Et il vaut mieux pour Palermo que ce ne soit pas lui qui le fasse, au risque de faire exploser la province de Palerme qui voit cette saison en Serie B comme un affront, et qui n’attend qu’une chose: retrouver la Serie A pour incarner à lui seul le football sicilien.

 



Avatar

Rémi Falvo

Rédacteur



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Calciomio est le seul média 100% foot italien. Renseignez votre email pour recevoir un email quotidien avec les meilleures actualités.

Inscription effectuée :)