Ounas, une saison à venir determinante

Par Tristan Pubert publié le 25 Juil 2019

Frais vainqueur de la CAN avec l’Algérie, Adam Ounas arrive en pleine forme à l’aube de cette nouvelle saison. Le natif de Chambray-lès-Tours devra ainsi confirmer les belles choses qu’il a montré lors de cette édition égyptienne avec le Napoli. Si un départ n’est pas totalement à exclure, Ounas arrive à un tournant important de sa jeune carrière.

Le fennec est affamé

La détermination est un point où l’Algérien a énormément progressé ces derniers mois. Plutôt nonchalant à ses débuts aux Girondins de Bordeaux ou dans le Napoli de Sarri, le joueur a connu un début de carrière relativement compliqué. Mais c’est Carlo Ancelotti, arrivé il y a maintenant un an à l’ombre du Vésuve, qu’il a véritablement commencé à s’épanouir. En effet, le tacticien italien a clairement métamorphosé l’international sur le plan mental. Ce dernier l’a par ailleurs expliqué en février où il déclarait : «La différence c’est que je joue un peu plus. Ancelotti me parle beaucoup plus et me donne beaucoup de confiance. Sarri ne le faisait pas ». L’ancien tacticien du Milan a eu donc un impact positif sur Ounas qui, sous ses ordres, a vraiment franchi un cap dans l’état d’esprit. Et cela se ressent naturellement sur ses prestations : l’attaquant de 22 ans se montre beaucoup plus percutant et dangereux sur ses prises de balles. Si les dribbles et les gestes techniques font toujours partie de sa palette, Ounas les utilise maintenant de la meilleure des manières en se mettant au service du collectif.

Et la CAN qui vient de s’achever sonne comme la concrétisation du travail réalisé par l’Algérien qui remporte là son premier trophée majeur. Sous les ordres de Djamel Belmadi, le fennec était pourtant loin d’être un titulaire inamovible de cette sélection algérienne et a dû souvent se contenter d’entrées en jeu. Mais Ounas a tout donné lors du temps de jeu qui lui était accordé. Des entrées déroutantes durant lesquelles le Napolitain n’a cessé de mettre la panique dans les défenses adverses par ses dribbles incessants et son jeu corrosif. Il inscrira un total de trois buts dont un doublé contre la Tanzanie (3-0), avec en prime une passe décisive, et le match suivant contre la Guinée en 1/8ème de finale (3-0).

Le temps de jeu, facteur indispensable

Quelque soit le poste, l’Algérien a besoin de jouer. Et il sera difficile pour lui de franchir un cap avec un temps de jeu aussi minime que lors de la saison précédente. Bien que Carlo Ancelotti l’apprécie particulièrement, Ounas est loin d’être un titulaire dans le Napoli actuel, barré par la concurrence avec Insigne ou Callejon. Aux dernières nouvelles, il pourrait même quitter la Campanie et être inclu dans une transaction avec Lille pour le transfert de Nicolas Pepe, grande priorité des dirigeants napolitains pour ce mercato. Rien d’officiel à l’heure actuelle, d’autant plus qu’Adam se plaît en Italie et n’a cessé de montrer ce bien-être sur le terrain. Son avenir reste pour le moment très flou mais un départ du Napoli sonnerait comme un échec pour le numéro 11 azzurro, malgré une motivation et des performances remarquées sur le peu temps de jeu qu’il lui a été accordé la saison passée (531 minutes au total en Serie A sur 18 matchs). L’ancien bordelais arrive à un moment décisif de sa carrière où le temps de jeu est désormais une priorité. Que ce soit au Napoli, à Lille ou dans un tout autre club.

Tristan Pubert

Rédacteur



Lire aussi