« On ne mérite pas cette dernière place ! »

Par Fabio Pendolino publié le 01 Mai 2018
Crédits

Qu’il s’agisse de la victoire contre le Milan AC, du but du gardien Brignoli qui a été diffusé partout en Europe ou encore du « record » d’être le seul club à avoir marqué lors des matchs aller et retour contre la Juventus cette saison, le Benevento Calcio aura fait une saison historique malgré la descente immédiate. Si le club a passé la majeure partie du championnat à la dernière place sans savoir se relever et a été prononcé relégué avant la fin de la saison, le coach De Zerbi a accompli un gros travail depuis le 23 octobre 2017, où il prenait la place de Marco Baroni.

Le fait est que malgré cette dernière place, le club giallorosso est loin d’être la pire équipe de Serie A. Le coach a insufflé un esprit à l’équipe, qui s’est transformée en unité compacte et bien organisée, capable de poser des problèmes à chaque adversaire. Beaucoup ont parlé de l’efficacité de Cheick Diabaté sous son nouveau maillot mais il est rare de souligner la faculté qu’ont ses coéquipiers à le trouver dans de bonnes positions. L’équipe, le plus souvent alignée en 4-2-3-1 qui se mue en 4-3-3 selon les matchs, a par exemple une moyenne de 0.91 but par match et score le plus souvent en fin de partie (28,1% des buts entre la 75e et la 90e); preuve d’une certaine abnégation (la plus récente illustration reste ce but à la 90e pour arracher le nul face à l’Udinese lors de la dernière journée) !

L’avenir du coach ?

Si l’acteur principal de cette meilleure deuxième partie de saison est clairement identifié avec De Zerbi, il s’agira pour lui de se décider quant à suivre son club en Serie B ou non. Celui qui a changé les idées de ceux qui voyaient Le Streghe comme « la plus grande blague du foot italien » (sa citation) a confié « ne pas vouloir choisir entre Benevento et un autre club. Il s’agira plutôt de voir si nous saurons repartir après une saison difficile« .

Malgré tout, il faut remarquer que le coach italien pourrait faire du bien à de nombreux clubs en mauvaise position au classement, avec par exemple le Chievo qui vient de se séparer de Maràn ou Cagliari qui réfléchirait au futur de Diego Lopez. La position de Benevento sera d’autant plus difficile que les nombreux joueurs arrivés au mercato hivernal ne devraient rester ; qu’il s’agisse de Sagna, Sandro ou surtout de Diabaté, il semble très peu probable voire même impossible de conserver une telle charge salariale en Serie B. Une réflexion compliquée pour De Zerbi qui veut finir la saison « en ne faisant de cadeaux à personne, en finissant avec sincérité et honnêteté ». « Non ho voglia di credere che domani sarà diverso e poi… Si vedrà » (« Je ne veux pas croire que demain sera différent mais… On verra« ) comme le disaient si bien les tifosi giallorossi !



Avatar

Fabio Pendolino

Rédacteur



Derniers articles

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Revue de presse quotidienne du calcio (gratuit par email)

Calciomio est le seul média 100% foot italien. Renseignez votre email pour recevoir un email quotidien avec les meilleures actualités.

Inscription effectuée :)