OL-Juventus : deux histoires de 0-1

Par Florian Giunta publié le 26 Fév 2020

A quelques heures du match des huitièmes de finale de Champions League opposant les Italiens de la Juventus aux Français de l’Olympique Lyonnais, petit coup d’oeil en arrière. Les deux clubs se sont rencontrés deux fois en coupe d’Europe en 2014 et en 2016. A chaque fois, la Juventus s’est imposée et à chaque fois sur le même score de 0-1. Et si on se souvenait ?

Du 3 avril 2014, quart de finale aller d’Europa League

« Je dois reconnaître que j’étais ému quand j’ai vu le tirage. Deux équipes importantes pour moi vont se retrouver l’une en face de l’autre« . Une partie attendue par Fabio Grosso mais pas seulement. La Juventus débarque en favori de la compétition au stade de Gerland devant 37 000 personnes. Emmenés par un Steed Malbranque des grands soirs, les Lyonnais assurent. Rémi Garde joue comme s’il était loin de ses bases ; Lacazette et Briand devant pour faire la différence en contre. Les Italiens ne trouvent quant à eux de solution ni par Pirlo ni par leur paire Tevez-Osvaldo. Vidal manque à l’appel. Mais le coaching d’Antonio Conte s’avère décisif. En faisant rentrer Giovinco et Vucinic à l’heure de jeu, la Juventus va retrouver tout son brillant. D’autant que les Lyonnais fatiguent. Ils s’imaginent déjà sortir bienheureux avec un 0-0 qui garantirait les chances de chacun mais patatras. Cafouillage dans la surface et Bonucci qui sort du bois pour punir Lopes à la 85ème minute. Au match retour, les joueurs de la Juventus valideront leur ticket pour les demi-finales en s’imposant 2-1. Eliminés au tour d’après par les Portugais du Benfica, Pogba et ses copains regarderont cependant devant la télévision la finale se déroulant dans leur stade.

… du 18 octobre 2016, troisième journée de la phase de poules de Champions league, groupe H

L’entame du match est italienne quand, en 25 minutes, Higuain est à deux reprises à deux doigts de marquer. La balle est portée par la Juventus et les Lyonnais sont asphyxiés. Nkoulou surveille de près un Dybala qui cherche le pénalty. Mais c’est au contraire l’OL qui se voit gratifier d’un tir à 11 mètres après une faute de Bonucci sur Diakhaby. Mais Buffon s’impose face à Lacazette. 0-0 à la mi-temps. Cinq minutes après la reprise, Buffon sauve encore les siens d’une jolie manchette face à Fekir. Lemina est exclu pour un second carton jaune ; le Parc OL se dit que le sort pourrait sourire face à une Vieille Dame réduite à dix. Mais dans le jeu l’OL fait toujours pâle figure jusqu’à ce qu’à la 71 ème minute, Tolisso voit sa tête stoppée par un Buffon souverain. Les Lyonnais se verraient bien rentrer à la douche avec un score nul et vierge. Mais Morel n’était pas près à affronter Cuadrado qui l’élimine et trompe Lopes par une belle frappe du droit. Si les Lyonnais ne sortiront pas du groupe à cause de Sévillans inspirés, les Juventini iront jusqu’en finale pour une sévère défaite 1-4 face au Real Madrid de Zidane.

La Juventus n’a jamais réussi aux Lyonnais en particulier et aux clubs français en général… Elle est aujourd’hui leader de son championnat alors que l’OL végète en milieu de tableau de Ligue 1. Le rapport de force semble si inégal qu’il est difficile d’imaginer que Rudi Garcia s’impose face à Maurizio Sarri… Faîtes vos jeux !

Florian Giunta



Lire aussi