Et si le nouveau Balotelli était enfin là ?

Par Paul Vinay publié le 30 Juin 2017
Crédits

 

« C’est encore et toujours la même chose, on veut nous faire croire qu’il a changé », c’est sans doute ce type de phrase qui vous est venu à l’esprit au moment de tomber sur ce papier sur le renouveau de Mario Balotelli mais « Super Mario » semble bel et bien avoir changé de comportement après cette première saison à Nice. Arrivé dans les toutes dernières heures du mercato la saison dernière, l’Italien faisait débat en France,« il va retourner le vestiaire », « il va avoir une mauvaise influence sur les jeunes prometteurs » etc … Au final l’OGCN vient de vivre une saison historique en terminant à la troisième place du championnat et le buteur n’est pas étranger à ce succès. 15 buts en 23 matchs de Ligue 1 pour lui dont des buts lors de matchs importants comme face au futur champion, Monaco, ou encore le PSG. Au-delà de l’efficacité c’est surtout au niveau du comportement que l’ancien milanais a marqué des points dans le Sud de la France. Si son entraîneur Lucien Favre attendait plus de sa part lors des premiers mois, le fantasque attaquant a mis le temps mais il a réalisé les efforts défensifs que le Suisse lui demandait et ce dernier n’a pas hésité à féliciter son joueur devant la presse, comme après son doublé face à Lille en avril dernier : « A l’entraînement il s’investit plus, et c’est absolument indispensable pour l’équipe et aussi pour lui. Il est plus en mouvement, fait plus de courses de retour, même s’il peut encore s’améliorer, c’est positif !  » 

Une baisse de salaire lourde de sens

Sur le terrain et en dehors Mario Balotelli a le sourire et ça fait plaisir à voir après plusieurs saisons assez compliquées pour le natif de Palerme. Le joueur de 26 ans se sent tellement bien dans cet environnement sain qu’il a fait le choix de poursuivre l’aventure niçoise en signant un contrat de deux ans, mais ce que l’on retient surtout c’est l’effort financier que ce dernier a fait en acceptant une grosse baisse salariale comme l’a indiqué à L’Equipe le directeur général du club, Julien Fournier : « Mario a consenti de très importants efforts financiers. C’est peut-être la première fois de sa carrière qu’il se sent aussi heureux, épanoui et il a envie de prolonger cet état-là, avec peut-être des ambitions par rapport à son équipe nationale, je ne sais pas… Mais il avait besoin de cette stabilité. «  Car oui il ne faut pas oublier que dans un coin de la tête de l’Italien se trouve le retour avec la Nazionale. Cinq ans après son fantastique doublé en demi-finale de l’Euro 2012 face à l’Allemagne (2-1), l’homme aux 33 sélections a des raisons d’espérer un retour s’il poursuit sur sa dynamique de fin de saison. La décision de son retour ne tient qu’à un homme, Giampiero Ventura et ce dernier n’a, à le croire, pas fermé la porte à Balotelli comme il l’a déclaré au début du mois, « je suis allé le rencontrer à Nice et ce fut très agréable. J’ai essayé de lui faire comprendre ce que j’attendais de lui. S’il veut participer au mondial, la balle est dans son camp. » Mario Balotelli sait donc ce qu’il lui reste à faire afin de réussir son objectif, enfiler son costume de « Super Mario » et réussir une seconde saison de haut niveau avec son club.




🔥 Les sujets chauds du jour :

Pioli s’explique sur le tournant du match entre la Lazio et le Milan

« La Juventus ne devrait pas participer à la Coupe du Monde des Clubs », Aurelio De Laurentiis

« Nous sommes prêts pour tout », Daniele De Rossi

Stefano Pioli donne des nouvelles de Fikayo Tomori

Courtisé en Angleterre, Simone Inzaghi répond

Avatar

Paul Vinay

Rédacteur



Derniers articles