Les notes d’Italie-Bulgarie

Par Aurélien Bayard publié le 03 Sep 2021
Crédits

La rentrée des classes du champion d’Europe ne s’est pas déroulée comme prévu. L’adage « dominer n’est pas gagner » a encore été une fois vérifié et les valeureux bulgares ont réussi à contraindre la Squadra Azzurra au match nul. Seule consolation, Roberto Mancini est devenu le sélectionneur italien avec le plus grand nombre de matchs à domicile sans défaite (18) dépassant ainsi Marcello Lippi (17).

Gianluigi Donnarumma 6 : Hormis la frappe d’Iliev, Donnarumma n’a malheureusement rien eu à se mettre sous la dent. Dommage que celle-ci finisse au fond des filets.

Alessandro Florenzi 4 : Le vilain petit canard du match. Alors que plusieurs médias annonçait Di Lorenzo sur le côté droit, c’est le néo-milanais qui a démarré sur la pelouse d’Artemio Franchi. Des centres gâchés, des contrôles hasardeux et en prime il se fait bouffer par Despodov sur l’action du but. Remplacé par Rafael Toloi.

Leonardo Bonucci 6 : A l’instar de Donnarumma, l’action la plus chaude à gérer a fini dans les buts, Iliev devançant le défenseur turinois pour marquer. Hormis cela, une partie plutôt sereine.

Francesco Acerbi 6 : Sobre, rassurant, du Francesco Acerbi à chacune de ses sorties avec le maillot azzurro.

Emerson Palmieri 6 : Toujours aussi dangereux offensivement, le néo-Lyonnais n’est pas aussi soyeux qu’un Leonardo Spinazzola mais reste agréable à voir jouer. Remplacé par Lorenzo Pellegrini.

Nicolò Barella 6,5 : Plus approximatif qu’à son habitude, il s’est toutefois battu comme un beau diable au milieu de terrain avec l’enthousiasme qu’on lui connaît. Remplacé par Bryan Cristante.

Jorginho 7,5 : 2021 est son année, maintenant place à la consécration suprême, le Ballon d’Or.

Marco Verratti 6 : Un Marco moins en forme que d’habitude avec quelques passes imprécises. Pour la rentrée, le petit hibou doit réviser les bases.

Federico Chiesa 7,5 : Dans la lignée de son Euro 2020. Sous les yeux de son père, Federico est reparti sur les chapeaux de roue avec un but au quart d’heure de jeu. Il aurait pu marquer un doublé en seconde période mais Georgiev en a décidé autrement.

Ciro Immobile 5 : Nous en avons presque marre de comparer le Ciro de la Lazio et celui de la Nazionale. Mais avec un cinquième match sans but, le Bomber biancocelesti ne met toujours pas fin à ce sempiternel débat. Un bon point, la combinaison avec Frédéric Église pour le but. Pas assez pour obtenir une image. Remplacé par Raspadori.

Lorenzo Insigne 6,5 : Le feu-follet napolitain a été dangereux mais a manqué parfois de méchanceté dans les 25 derniers mètres. Remplacé par Domenico Berardi.


Rafael Toloi 5,5 : De l’agressivité à revendre alors qu’il fallait peut-être plus subtil pour marquer un deuxième but.

Lorenzo Pellegrini : Non noté.

Byan Cristante 5,5 : Une entrée décevante. La vie de Bryan est parfois compliquée.

Giacomo Raspadori 6 : Généreux dans l’effort, l’attaquant de Sassuolo brille de plus en plus. Attention Ciro…

Domenico Berardi 5.5 : Clairement en manque de rythme car il disputait son premier match de la saison. Pour revoir le Domenico de l’Euro, il va falloir patienter.

Roberto Mancini 6 : Le maître d’école sait toujours transmettre son savoir à ses ouailles. Cependant, il n’a pas réussi à leur faire comprendre qu’il faut travailler dès le premier jour.

Aurélien Bayard



Derniers articles

Le récap quotidien des actus par email

Calciomio est le seul média français qui traite à 100% l'actualité du foot italien. Renseignez votre email pour recevoir chaque matin un email regroupant les meilleures brèves du Calcio.